ActualitéMedia

Axel Springer se renforce dans les petites annonces en ligne

Le groupe allemand de médias Axel Springer a annoncé qu’il allait faire passer de 70% à 85% ses parts dans Springer Digital Classifieds GmbH, sa structure dédiée aux petites annonces en ligne, en rachetant les parts de General Atlantic pour 446 millions d’euros. La firme précise aussi qu’elle détient une option d’achats sur les 15% d’actions restantes, toujours propriété de General Atlantic. Si celle-ci est levée, l’opération sera financée par un échange d’actions d’Axel Springer.

Sur les neufs premiers mois de l’année, l’activité petites annonces en ligne a généré 357,1 millions d’euros de chiffre d’affaires pour un EBITDA de 160,2 millions d’euros.

Changement de statut

Le conseil exécutif et le conseil de surveillance d’Axel Springer ont également décidé de préparer un changement de la forme juridique d’Axel Springer annonce le groupe. Son statut social devrait passer de SE (société européenne) à KGaA.

« La numérisation offre à Axel Springer des opportunités intéressantes de croissance dont beaucoup n’ont pas été exploitées à ce jour. En changeant la forme juridique pour une société en commandite par actions (KGaA, ndlr), nous serons en mesure de lever des capitaux supplémentaires, de promouvoir davantage et d’accélérer la croissance de la société » explique Mathias Döpfner, PDG d’Axel Springer.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Axel Springer se renforce dans les petites annonces en ligne
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr
Après l’école 42, Xavier Niel va financer une école gratuite d’agriculture
Droits voisins: bientôt une amende « dissuasive » pour Google?
[French Tech 120] Comment Kovers vise les personnes non couvertes par une complémentaire santé d’entreprise