ActualitéAsieBeautyTechBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartup

BeautyTech : Memebox lève 35 millions de dollars pour être le fer de lance de la K-Beauty à l’international

Le montant

La start-up coréenne Memebox, qui développe une plateforme e-commerce de produits cosmétiques, a bouclé un tour de table de 35 millions de dollars. Dans le cadre de cette opération, la société basée à San Francisco a reçu le soutien de Johnson & Johnson Development Corp., une unité de capital-risque du groupe pharmaceutique et de produits d’hygiène.Apple-converted-space »> 

Le marché

Fondée en 2012 par Doin Kim et Hyungseok Dino Ha, Memebox a décidé de se positionner sur le segment de la K-Beauty, terme désignant les produits de la peau provenant de la Corée du Sud. Cette mode s’est répandue à travers le monde comme une traînée de poudre ces dernières années, notamment aux États-Unis, raison pour laquelle la société a choisi de transférer son siège social à San Francisco, en plein coeur de la Silicon Valley. Rien qu’en 2015, les exportations de produits de beauté sud-coréens vers le territoire américain ont bondi de 59%, atteignant 207 millions de dollars.

Au départ, Memebox proposait une box beauté sur son site. Il s’agissait alors d’un des rares magasins, online ou offline, vendant des produits de beauté et de soins de la peau asiatiques aux consommateurs américains. Le concept a rapidement séduit des personnes à la recherche de ces produits mais se méfiant des sites asiatiques et de vendeurs tiers sur Amazon et eBay. Sur un marché où tout était à conquérir, la société a véritablement pris son envol en 2014 lorsqu’elle a été accompagnée par l’accélérateur américain Y Combinator, réputé pour avoir propulsé des champions comme Airbnb, Dropbox, Stripe ou DoorDash.

Devenue une plateforme e-commerce proposant des milliers de marques de produits de beauté coréens ainsi que des marques lancées en interne, la jeune pousse a multiplié les collaborations avec les influenceurs sur les réseaux sociaux pour se faire connaître. Memebox a ainsi travaillé avec Hye-Min Park, l’un des vloggers beauté les plus populaires en Corée du Sud, pour promouvoir sa gamme de maquillage Pony Effect. Une démarché qui a permis à la société de doper le trafic vers sa plateforme et de créer une communauté au sein de laquelle les membres partagent des informations sur les produits. Cela a ainsi permis d’augmenter de manière significative l’engagement des utilisateurs de Memebox. C’est d’ailleurs pour créer sa plateforme destinée à sa communauté que l’entreprise a suspendu son activité e-commerce aux États-Unis en 2017, avant de la relancer l’an passé.

Outre le volet social media, l’une des forces de la société par rapport aux autres marques de beauté réside notamment dans son cycle de développement court, qui dure environ six mois, soit trois fois moins que les 18 lois habituellement nécessaires à la création d’un nouveau produit cosmétique ou de soin de la peau. Pour réduire la durée de son cycle de développement, Memebox s’appuie sur les données sur les types de peau, les préférences et les tendances générées par ses plus de 5 millions d’utilisateurs actifs chaque mois. A ce jour, la société est opérationnelle en Corée du Sud, aux États-Unis, en Chine, à Taïwan, à Hong Kong et à Singapour.

Les objectifs de la Start-upApple-converted-space »> 

Le marché sud-coréen des cosmétiques étant désormais saturé, la société veut étendre sa présence à l’étranger. A l’automne dernier, Memebox a ainsi noué un partenariat avec Sephora pour épauler l’enseigne française dans le lancement de sa propre marque aux influences coréennes aux États-Unis.

Memebox : les données clés

Fondateurs : Doin Kim et Hyungseok Dino Ha
Création : 2012
Siège social : San Francisco
Activité : plateforme e-commerce de produits cosmétiques
Financement : 35 millions de dollars en janvier 2019

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This