Arts et CultureTech

[Bon App’] Cinemacity, l’application qui géolocalise les scènes d’anthologie du cinéma

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez vous aussi la vôtre !


Cinemacity est une application qui permet de se promener dans Paris et de voir en même temps — et à chaque coin de rue — une scène de cinéma qui y a été tournée.

OS : AppStore, Googleplay

Cible : B2C

Note : 4 sur iOS

Site : http://smallbang.fr/portfolios/cinemacity/

Interview avec l’une des créatrices de l’application, Clémence Coursimault:

– À quelle promesse répond votre application?

Clémence Coursimault : Cinemacity propose aux Parisiens et aux touristes de découvrir Paris à travers le cinéma via une application mobile gratuite sur iOS et Android et un site Internet disponible en 3 langues (français, anglais et allemand). Cinemacity géolocalise ainsi des centaines d’extraits de films à l’endroit même où ils ont été tournés et propose des balades thématiques pour accompagner les piétons dans leur (re)découverte de la ville.
Cinemacity est aussi un laboratoire de création à travers le Cinelab. Nous lançons en ce moment un appel à projet pour que de jeunes réalisateurs puissent nous soumettre leurs fictions balades, des créations produites par et pour Cinemacity. Les fictions balades se présentent sous la forme de mini-séries de 5 épisodes de 2 minutes et permettent de découvrir un quartier de Paris, le temps d’une histoire. Chat, réalisé par Ilan Cohen, est la première fiction-balade présentée dans Cinemacity. Enfin, chaque utilisateur a aussi la possibilité de proposer son « film suédé », sa version d’un film tourné à Paris et qui pourra par la suite être intégré à Cinemacity.

– Quelles sont les fonctionnalités dont vous êtes la plus fière?

Clémence Coursimault : Cinemacity est une application qui permet de rassembler les amoureux de la ville et du cinéma. Permettre à nos utilisateurs de pouvoir (re)découvrir à pied Paris grâce au cinéma était ainsi la première fonctionnalité que nous voulions mettre en place. Cinemacity offre aussi un mode hors connexion qui permet de charger ses balades chez soi pour ensuite les découvrir dans Paris sans avoir à utiliser de connexion 3G. Mais Cinemacity n’est pas simplement une application passive puisque nous pemettons à nos utilisateurs de participer à la création des contenus que nous proposons.

– Côté-coulisse, comment a été prise la décision de la créer?

Clémence Coursimault : Cinemacity est née d’une idée originale de Michel Reilhac, ancien directeur cinéma d’Arte, C’est une co-production qui a ensuite été dirigée par le studio SmallBang et Arte, en partenariat avec la ville de Paris, et avec le soutien du CNC et du Forum des Images.

– Quel a été le processus de développement interne/externe?

Clémence Coursimault : Cinemacity est une co-production du studio Small Bang et d’Arte et représente l’aboutissement d’un long travail notamment éditorial, de sélection des extraits de films que nous voulions intégrer à notre application. Nous sommes pour l’instant localisés uniquement à Paris mais sommes déjà en voie de nous étendre, à la Petite Couronne, au reste de la France et à l’international.

– Quel est le budget que vous avez consacré à son développement?

Clémence Coursimault : Nous ne révélons pas pour l’instant ces chiffres.

– Comment comptez-vous la faire connaitre?

Clémence Coursimault : Cinemacity a déjà totalisé depuis sa sortie il y a deux mois, plus de 21 000 téléchargements. C’est un succès indéniable d’autant plus que notre budget com et marketing est peu important. C’est plutôt par une étude approfondie de notre audience sur Internet que nous avons procédé pour nous faire connaitre. Cette audience est autour de quatre communautés bien particulières : les passionnés de cinéma et de cinéma amateur, les amoureux de Paris et de la ville, et les technophiles.

– Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés et quelles sont les performances aujourd’hui réalisées?

Clémence Coursimault : Notre premier objectif était d’offrir au public une application innovante avec une première version riche et fonctionnelle. Ce contrat a été rempli et nous cherchons maintenant à continuer le développement de l’appli et proposer une expérience de mobilité toujours plus fluide et intuitive. Une mise à jour de notre application arrivera fin septembre, début octobre, et qui sera beaucoup plus axée sur le partage de contenu de Cinemacity sur les réseaux sociaux.
Nous avons aussi pour ambition d’intégrer de plus en plus Cinemacity à la vie culturelle de la ville. Nous avions déjà suivi Paris Plages et sommes présents sur les Berges. Nous continuons en étant présents le 21 et 22 septembre au Festival Culture au Quai où chacun pourra nous proposer son film suédé et sommes partenaire officiel de la Nuit Blanche le 5 octobre, à travers notre fiction-balade Chat et des balades spéciales.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Bon App’] Cinemacity, l’application qui géolocalise les scènes d’anthologie du cinéma
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer
Play Store: Google se veut plus strict sur le paiement de la commission
Robotique: le Lillois Exotec lève 90 millions de dollars auprès de 83North
La Réunion, un écosystème entrepreneurial en maturation
TikTok: la justice américaine bloque la suspension de l’app ordonnée par l’administration Trump