ActualitéCom

[Bon App’] Mobvino se rêve en « Shazam » français du vin

Chaque jour à 13h, Frenchweb vous présente une application mobile, en partenariat avec Stardust, The digital testing company spécialiste du test d’applications mobiles, de sites internet et autres services digitaux. Vous souhaitez également parrainer la rubrique Bon'App ? Cliquez ici

[tabs]

[tab title= »L’application »]

Origine: France

Editeur: Mobvino

Fondateur: Emmanuel Pellegrin (Master Mécanique UJF Grenoble‘94)

Date de la dernière mise à jour: Octobre 2014

Disponibilité: iOS et Android

[/tab]

[/tabs]

Capture d’écran 2015-01-29 à 11.51.29
Le principe de l’app: « l’utilisateur prend en photo l’étiquette de vin avec l’application Mobvino. Dès que la reconnaissance de l’image a lieu, grâce à  une technologie innovante qui a été développée en interne, il peut partager avec d’autres utilisateurs, questionner, discuter en ligne, ajouter de nouvelles références. Chaque nouveau partage est disponible pour la communauté, et peut être partagé sur ses réseaux sociaux préférés.

Mais avant tout, cette application permet d’en savoir plus sur les vins en allant, par exemple, sur le site du producteur, ou encore en géo-localisant les différents sites de ventes et de consommation » explique son fondateur, Emmanuel Pellegrin.

emmanuel mobvino
Emmanuel Pellegrin, fondateur de Mobvino

FrenchWeb: Quel est le concept de l’application et comment vous est venue l’idée ?

Emmanuel Pellegrin: Amateur de vin moi-même, je trouvais que les applications autour du vin qui existaient étaient trop  « old school » : à  destination d’une population avertie, qui faisait la part trop belle à la gestion de cave, aux avis des « experts » et ne prenait pas en compte son réseau d’amis et de connaissance.

Ma conviction est que tout le monde a le droit de s’exprimer sur le vin, qu’il soit expert ou simple amateur; encore faut-il qu’une application simple et ludique puisse offrir un canal d’expression.  Sur ce constat, je voulais améliorer le monde du vin en offrant aux amateurs un espace d’expression  au sein d’un réseau social dédié. J’ai ainsi eu l’idée de créer Mobvino.

Quels sont vos objectifs business ?

Jusqu’à  présent, le développement de l’application a été fait sur la base des fonds propres.

Pour nous aider à  développer notre stratégie commerciale et marketing, nous faisons appel à des financement au travers du crowd-funding sur Ulule.

Nous sommes aussi à la recherche d’investisseurs pour accélérer le développement. Notre modèle économique se base sur 4 axes :

  • de la vente d’espaces publicitaires au sein de l’application ( ciblé dans le domaine du vin)
  • de l’affiliation avec des plateformes de ventes de vins
  • de la location (en mode SAAS)  des algorithmes de reconnaissance d’image qui ont été développés et qui vont bénéficier de dépôts de brevets.

 

L’ambition de Mobvino est de construire une communauté de plus de 100 000 utilisateurs en moins de trois ans.

Comment comptez-vous faire connaitre ? 

Les amateurs de vins aiment se retrouver dans des lieux de convivialité et de partages comme par exemple Les Estivales de  Montpellier ou les différentes soirées organisées par des cavistes ou bar à vins.

Quand bien même l’application est disponible sur les plateforme de téléchargements nationaux, il est nécessaire de conquérir les futurs utilisateurs de façon locale  en organisant des événements pour  présenter l’application et partager autour de la passion du vin et plus globalement en ayant un stratégie digitale  (annonces sponsorisées, mots clefs, animation, etc.)

Sur quel marché vous positionnez vous, et quelle plus les sont vos applications concurrentes directes et indirectes ? Comment vous démarquez-vous par rapport aux autres applications ?

Parmi nos concurrents on compte notamment Vivino, une application qui permet d’identifier un vin et ainsi d’accéder aux critiques rédigées par d’autres utilisateurs. A ce jour on dénombre 1, 5 millions d’inscrits. Janus Friis (fondateur de Skype) y a investi 8 millions d’euros.

L’application se décline en deux éditions : une édition gratuite et une payante. Malgré le fait que l’application a été traduite, il n’y a pas de stratégie précise pour contextualiser l’appli et l’adapter à  notre culture qui est à l’opposée de l’approche anglo-saxonne  des vins.

Notre positionnement: Mobvino doit être perçu comme  étant le « Shazam » français du vin c’est à  dire rendre un service de façon simple et ludique: reconnaître les vins, être le réseau social de référence du domaine en permettant l’information et le partage social pour et par les amateurs de vin, être entièrement gratuit pour les utilisateurs finaux contrairement aux concurrents principaux, pour permettre une meilleure diffusion de l’application au sein de la communauté des amateurs de vin, et enfin être exhaustif sur les terroirs du Languedoc-Roussillon pour offrir le meilleur service aux amateurs locaux

Quelle est la prochaine étape de l’application ? 

Nous allons mettre en oeuvre une interface exclusive d’aide à  la dégustation pour aider les Mobvinautes à évaluer les vins.

Combien y-a-t-il eu de téléchargements et d’utilisateurs pour le moment ?

On n’est qu’au tout début de l’exploitation de l’application, il n’y a eu  qu’environ un millier  téléchargements ( iTunes+ Google Play confondus).

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Paule Vélu

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[Bon App’] Mobvino se rêve en « Shazam » français du vin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This