Actualité

[Bon App’] Tage Mage : une application gratuite pour réviser l’examen booster votre résultat

L’application Tage Mage rassemble des fiches de révisions, des exercices applicatifs et des concours blancs pour vous accompagner au cours de la révision de l’examen

Origine : France

Date de création : 2014

Editeur : EfficaWeb © digiSchool

Disponibilité : gratuit sur App Store et sur Google Play

screen Awesome Note 1screen2

Le Tage Mage, ou Test d’Aptitude aux Etudes de Gestion et au Management des Entreprise, est exigé pour intégrer certaines écoles de commerce. digiSchool a ainsi développé une application dont l’objectif est de permettre aux étudiants de s’entraîner pour obtenir le meilleur score possible à l’examen.

L’application gratuite et ludique permet de tester et d’améliorer ses connaissances sur l’ensemble des épreuves traitées, que ce soit sur les aptitudes verbales, ou encore sur la résolution des problèmes. Développée en partenariat avec des professionnels expérimentés de l’institut Admissions Parallèles, l’application Tage Mage se révélera utile qui peut être utilisée même hors connexion.

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez vous aussi la vôtre.

Gwenn Maëlle Savin

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Bon App’] Tage Mage : une application gratuite pour réviser l’examen booster votre résultat
[Évènement] Big Data & AI Paris 2021: Ne manquez pas LE rendez-vous Tech de la rentrée!
NRJ importe en France les podcasts du géant américain iHeartMedia
Investissement locatif: la PropTech française Masteos lève 15 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Sorare signe la plus grosse levée de fonds de la French Tech avec une série B de 680 millions de dollars
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains