AcquisitionEuropeFinTech

Boursorama se paie la FinTech Fiduceo pour innover dans les services bancaires

Boursorama mise sur les FinTech, ces nouvelles technologies associées aux services financiers. La filiale de banque en ligne de la Société Générale annonce ce jeudi matin l’acquisition de Fiduceo, société spécialisée dans la gestion des finances personnelles en ligne. Le montant de l’acquisition n’est pas dévoilé.

« L’opération, qui porte sur 100% du capital, sera finalisée d’ici avril 2015 », précisait Boursorama dans un communiqué publié avant l’ouverture de la Bourse. « Boursorama acquiert la FinTech Fiduceo pour internaliser la compétence technologique de l’entreprise», poursuit-elle.

Des service en plus

Suite à l’intégration des outils de Fiduceo, les clients de Boursorama pourront désormais bénéficier de services en plus: agrégation de comptes bancaires externes et de factures, catégorisation automatique des dépenses, coffre-fort numérique.

Créée en 2011 par trois entrepreneurs, Fiduceo compte aujourd’hui une quinzaine de collaborateurs et développe des technologies de gestion des finances personnelles, sur le web et les mobiles. De son côté, Boursorama est un portail édité à l’origine par la start-up Finance Net, spécialisée dans l’information boursière en ligne, rachetée en avril 2002 pour 44 millions d’euros par Fimatex, filiale à 100% de la Société Générale. Elle est actuellement dirigée par Marie Cheval.

Lire aussi:

>> Les « FinTech » : ces start-ups qui veulent bousculer les banques

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Boursorama se paie la FinTech Fiduceo pour innover dans les services bancaires
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
HR Tech: l’Allemand CoachHub rachète la startup française de coaching professionnel MoovOne
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant
TrueLayer, nouvelle licorne britannique de l’open banking, lève 110 millions d’euros
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied
RH : Skello lève 40 millions d’euros pour prendre son envol en Europe