ActualitéData RoomMarketing & Communication

BuzzParadise lance une solution clé en main de gestion de communauté Facebook

BuzzParadise élargit sa gamme de services en lançant une offre de Social CRM pour les annonceurs sur Facebook. De la création à l’animation de communautés, la solution se veut globale.

Fondé en 2005, BuzzParadise opère dans une dizaine de pays comme réseau de social media advertising. Spécialiste des RP 2.0, il s’agit d’une passerelle entre les leaders d’opinions et des annonceurs comme Chanel, Jean-Paul Gaultier, Cartier, Nokia, Dassault Systemes, Renault, Citroën, Peugeot, ou encore L’Irlande et la Région Ile de France … Plus de 350 campagnes ont été réalisées à ce jour.

Depuis début 2009, BuzzParadise a développé ses activités « Media » : articles sponsorisés, diffusion de vidéo (seeding video) et opérations spéciales. Aujourd’hui, en lançant cette nouvelle offre, la société veut donner la possibilité aux annonceurs d’activer et d’animer des communautés de Fans Facebook, via un point de contact unique. La solution permet également d’accéder à un dashboard afin de visualiser le ROI des campagnes : nombre de personnes ayant installé l’application, nombre de participants total, acquisition de fans, visibilité des publications, nombre de fans ayant parlé de la page à leurs amis etc.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
BuzzParadise lance une solution clé en main de gestion de communauté Facebook
Cloud: Amazon a conclu un contrat avec les services secrets britanniques estimé jusqu’à 1 milliard de livres
Cantine collaborative: la startup française Avekapeti lève 2 millions d’euros auprès d’Inter Invest
Cajoo
Carrefour s’allie à Uber Eats et Cajoo pour se lancer dans le quick commerce
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars