BusinessFW BusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransportTV

Carfit lève 2,5 millions de dollars pour faire entrer l’automobile dans l’ère de la maintenance prédictive

Interview de Nicolas Olivier, co-fondateur et CEO de Carfit

Le montant

La start-up franco-américaine Carfit, qui développe une technologie dédiée à la maintenance prédictive des véhicules, a levé 2,5 millions de dollars auprès de BGV (Benhamou Global Ventures), Plug and Play Tech Center, CarStudio (accélérateur de Mobivia) et Groupe Bernard. Cette opération vient compléter la levée d’amorçage de la société qui atteint au total 4,5 millions de dollars.

Le marché

Fondée en 2016 par Nicolas Olivier et Peter Hauser, Carfit s’appuie sur les vibrations d’une voiture pour faciliter son entretien. Issues du déplacement des véhicules, les vibrations, que les constructeurs automobiles s’efforcent d’atténuer au gré des avancées technologiques, sont porteuses d’informations précieuses pour analyser l’usage des véhicules (durée des déplacements, distance parcourue, comportement du conducteur…). 

Pour récolter ces informations, la start-up basée à Palo Alto, en Californie, a conçu un boîtier connecté qui se place près du volant. Nourri à l’intelligence artificielle, ce dernier analyse les bruits et les vibrations pour les traduire en données précises sur l’état du véhicule (usure des pneus, des freins, amortisseurs…) directement transmises sur le smartphone du conducteur. Le dispositif permet ainsi d’anticiper les besoins de maintenance de la voiture et donc d’anticiper les pannes. La technologie de l’entreprise franco-américaine, également présente à EuraTechnologies, à Lille, a séduit quelques acteurs majeurs de l’industrie automobile, à l’image de Norauto et de Jaguar Land Rover.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Carfit de poursuivre le développement de sa technologie, et plus spécifiquement en matière de «machine learning at edge», qui permet d’être au plus près des capteurs dans un véhicule pour éviter de remonter trop de données dans le cloud. Dans le même, la société prévoit d’accélérer l’intégration de sa solution sur le marché de seconde main. Les données des voitures en circulation permettront ainsi d’aborder le futur de la voiture, qui sera connectée puis autonome. «Nous développons une technologie qui trouvera toute sa puissance pour les voitures autonomes», confie d’ailleurs Nicolas Olivier, co-fondateur et CEO de Carfit. Et pour cause, de la voiture autonome à la maintenance autonome, il n’y a qu’un pas.

Carfit : les données clés

Fondateurs : Nicolas Olivier et Peter Hauser
Création : 2016
Siège social : Palo Alto (États-Unis)
Activité : maintenance automobile
Effectifs : 12 collaborateurs
Financement : 2,5 millions de dollars en octobre 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This