ActualitéAmérique du nordInvestissementsLes levées de fonds

Ce qu’il faut savoir sur Instabase, nouvelle licorne américaine

Une nouvelle étude révèle que la Chine compte aujourd’hui plus de licornes que les Etats-Unis. Mais les entreprises Tech américaines continuent à être fortement soutenues et ce malgré certaines déconvenues avec des valorisations jugées excessives comme celle de WeWork. Le pays vient ainsi de gagner une nouvelle startup valorisée à plus d’un milliard de dollars avec un tour de table de 105 millions de dollars mené par Index Ventures dans Instabase comme l’a révélé Bloomberg.

Peu connu du grand public, que faut-il savoir sur Instabase?

Construire un « app store » pour entreprises

La société a été fondée en 2015 par Anant Bhardwaj, originaire d’Inde et venu aux Etats-Unis pour poursuivre ses études. Après être passé par Stanford University, il quittera finalement son PHD au MIT pour fonder Instabase. La start-up est basée à San Francisco.

«Aujourd’hui, sur votre smartphone, vous avez un App store où vous pouvez trouver une douzaine d’applications pour recevoir des repas à domicile, mais il n’existe pas d’App store pour les grandes entreprises. Un endroit où par exemple une banque peut trouver une application permettant de vérifier des revenus, ou où une compagnie d’assurance peut trouver une application pour le traitement des demandes d’indemnisation, ces applications sont construites sur mesure. La question est de savoir pourquoi? ». Voici la problématique à laquelle l’entreprise souhaite s’attaquer.

Traiter des données non structurées, utilisation du machine learning…

Instabase propose une plateforme avec une suite d’outils qui permet aux entreprises de créer des applications métiers en fonction de leurs besoins. La particularité de la plateforme est qu’elle fonctionne en «open development», une solution ou des blocs de solution développés par une entreprise peuvent également être utilisés par une autre.

«Instabase est un système d’exploitation. Il utilise le navigateur Web comme interface utilisateur, un système de stockage enfichable pour la gestion des données (fichiers et bases de données) et un magasin d’applications pour les applications », explique l’entreprise. La plateforme a également pour but de favoriser le travail collaboratif.

Les applications incluent des outils pour traiter des données non structurées (images, PDF, Word, sites Web..), exécuter des fonctions extensibles avec un environnement sans serveur ou encore de l’apprentissage automatique.

Un partenariat avec Standard Chartered

L’entreprise ne communique pas sur ses chiffres et rarement sur le nom de ses clients mais cite notamment «de grandes entreprises qui ont des coûts opérationnels ‘énormes’ dans divers domaines tels que les services financiers (banques, assurances par exemple), les soins de santé, la logistique et la chaîne d’approvisionnement».

Cependant, en fin d’année dernière, la banque britannique Standard Chartered avait annoncé un partenariat avec Instabase pour l’aider à automatiser et optimiser l’intégration des nouveaux clients, la documentation liée aux crédits et le processus KYC (Know Your client) qui permet de vérifier l’identité des clients.

Avant cette levée, Instabase était déjà soutenu par Andreessen Horowitz qui avait mené un tour de 23,2 millions de dollars en série A en 2017. On peut également citer Greylock Partners ou encore Roughdraft Ventures parmi ses investisseurs. Mais Instabase doit accélérer dans un secteur où l’entreprise doit faire face à d’autres solutions qui peuvent se rapprocher de la sienne comme l’Unified Data Analytics Platform proposée par Data Bricks ou encore Gigster.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. ça a l’air vraiment pourri…. Surtout easymovie, il arnaque leurs consommateurs !!!!!! on peut trouver leurs montage très facilement sur internet, ce n’est pas eux qu’il le font ! Arnaque !!!! faites attention. J’adore frenchweb j’aimerai bien que vous fassiez attention à ce que vous publier… :/

Ce qu’il faut savoir sur Instabase, nouvelle licorne américaine
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Copy link