ActualitéRetail & eCommerce

Ce qu’il ne faut pas rater à eCommerce One To One

Plus de 500 acteurs du eCommerce se retrouvent pendant deux jours à Monaco pour la conference annuelle One2One eCommerce. Une occasion unique pour beaucoup de se retrouver et d’échanger sur leurs projets à venir dans un cadre de conférences inspirationnelles, ponctuées d’ateliers pratiques pour découvrir les meilleurs usages et innovations présentés par de nombreux acteurs du secteur.

ecommerce-one2one
Organisée autour de 4 temps forts, cette 3ème édition démarrera par une plénière consacrée au développement international de l’eCommerce. L’occasion de découvrir les regards d’Olivier Mathiot, co-fondateur de PriceMinister, intégré dans le groupe japonais Rakuten, Xavier Court, co-fondateur de Vente Privée, Gaelle Wuilmet, Country Manager d’Asos, leader mondial du prêt-à-porter, qui se lance en France, et enfin Dominique Vidal, Partner du fonds d’investissement Index Ventures.

L’édition 2013 accueillera Brian Walkers, Senior Vice-Président Stratégie de l’éditeur hybris afin d’évoquer le futur du e-commerce.

A ne pas manquer également la conférence sur la digitalisation du point de vente, où seront présentées les expériences de But (sur lesquelles FrenchWeb avait consacré un atelier en début d’année) et Mc Donald qui a démarré sa digitalisation il y a 3 ans.

Enfin, rendez-vous jeudi matin pour le débat consacré aux places de marché, animé par FrenchWeb.

Pour les astucieux: prendre la navette en hélico entre Nice et Monaco, de bonnes rencontres assurées. Ne pas hésiter à profiter des banquettes des ascenceurs rouges du Monte Carlo Bay pour vos rendez-vous.

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page
Ce qu’il ne faut pas rater à eCommerce One To One
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs