ActualitéAffaires publiquesEurope

Cédric O se sélectionne pour remplacer Mounir Mahjoubi ?

Conseiller du Président de la République et du Premier ministre, Cédric O est en charge de finaliser la sélection des candidats au remplacement de Mounir Mahjoubi au secrétariat d’État au Numérique. Il devait présenter une liste de candidats au retour d’Edouard Philippe du Qatar ce vendredi. Dans un premier temps, quatre candidates étaient pressenties : Aurélie Jean, Paula Forteza, Olivia Grégoire et Amélie de Montchalin.

Selon nos informations, un retournement de situation aurait eu lieu avec la sélection du sélectionneur par lui-même.

Le futur secrétaire d’État en charge du Numérique devra d’entrée de jeu faire face à trois grands chantiers :

  • Un chantier de communication : G20 du numérique et la seconde édition de «Tech for Good» en marge de VivaTech, salon qui se tiendra à Paris entre le 16 et le 18 mai.
  • Un chantier législatif avec le règlement ePrivacy en discussion au Parlement européen.
  • Un chantier économique avec la régulation des plateformes.

Bien qu’inconnu du grand public et de la majeure partie de l’écosystème French Tech, Cédric O est l’un des interlocuteurs privilégiés des GAFA et a piloté l’intégralité des relations entre ces derniers et Emmanuel Macron. Il avait notamment organisé le sommet «Tech for Good» qui avait réuni en mai 2018 à l’Élysée une cinquantaine de grands patrons du numérique, dont Mark Zuckerberg (Facebook), Satya Nadella (Microsoft) et Dara Khosrowshahi (Uber). Dans ce contexte, son profil coche toutes les cases.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Cédric O se sélectionne pour remplacer Mounir Mahjoubi ?
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
[Webinar] Comment ManoMano utilise l’analyse de produit pour croître et pour fidéliser ses clients