A la uneActualitéHealthcare

Chez IBM, une Apple Watch en guise d’assurance santé

Les synergies entre IBM et Apple vont prendre une nouvelle tournure et concerner l’interne. Les salariés d’IBM pourront désormais se voir remettre l’Apple Watch, en complément de l’assurance santé que leur fournit leur employeur, d’après le site Macrumors. La montre connectée sera proposée à un tarif réduit ou gratuitement, dans le cadre du programme «Commit to Health» qui invite les salariés à participer à une action caritative, en même temps que leurs programmes de remise en forme. Avec ce nouvel objet dans leur quotidien, IBM veut aussi encourager ses salariés à rester en forme et ainsi garantir leur productivité.

Ce souci du bien-être s’était déjà concrétisé dans le cadre d’un premier partenariat avec la start-up Fitbit, qui se positionne comme le concurrent de l’Apple Watch avec ses objets connectés pour le fitness. IBM n’a pas précisé si ce nouvel accord avec la firme à la pomme mettait fin au partenariat avec les Californiens de Fitbit. Avec eux déjà s’offrait aussi la possibilité pour les salariés d’IBM d’échanger leur points santé contre des dons pour des causes ou contre des cadeaux.

En avril 2015, Apple et IBM avaient présenté huit nouvelles applications B2B dans le domaine de la santé pour iPhone et iPad. Les deux sociétés américaines espèrent également vendre ces nouvelles solutions auprès des compagnies d’assurances qui pourraient voir les coûts de prise en charge des salariés s’alléger.

IBM compte aujourd’hui plus de 360 000 salariés dans le monde, dont 9 000 en France après des plans de réduction des effectifs entamés en 2013.

Ces secteurs qu’IBM et Apple veulent réinventer avec le lancement de 8 nouvelles applications

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Chez IBM, une Apple Watch en guise d’assurance santé
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Le jour où j’ai appris la date de la mort de ma startup
Bonsoirs: comment Nicolas Morschl a lancé sa DNVB de linge de maison
esport
Sept studios indépendants de jeu vidéo lèvent 100 millions d’euros pour fonder un nouvel éditeur
Swan
Banking-as-a-Service: la FinTech Swan lève 16 millions d’euros auprès d’Accel
10 ans après son arrivée en France, Outbrain veut devenir l’alternative des GAFA auprès des éditeurs et des annonceurs