Arts et CultureBusiness

[Chronique] Digital music #30

[BUSINESS] Grooveshark en difficultés face aux requins du disque

EMI ne navigue plus en eaux troubles. La 4ème et dernière Major du disque a avoir été présente sous licence sur le service de streaming musical Grooveshark vient en effet de mettre fin à son contrat. En cause : le non-respect de Grooveshark de ses obligations financières envers la Major. « À ce jour, Grooveshark a versé plus de 2,6 millions de dollars à EMI, mais nous n’avons pas encore trouvé de solutions durables en terme de rémunération liée streaming. En dépit de cela, le dévouement de Grooveshark aux artistes et aux détenteurs de droits reste le même », affirme le site de streaming, dénonçant au passage la fusion EMI-Universal Music.
Grooveshark, qui est l’un des rares sites de streaming musical gratuit permettant à ses utilisateurs de mettre en ligne et de partager leurs propres fichiers musicaux sans limitations, est depuis plusieurs mois poursuivi pour violation du droit d’auteur par les 3 autres Majors du disque – Universal Music Group, Warner Music Group et Sony Music Entertainment.

Source CNet.

Page précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9Page suivante

Laure Decailly

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[Chronique] Digital music #30
Huawei mise 8 millions d’euros sur le moteur de recherche français Qwant
Comment des parlementaires américains s’attaquent aux monopoles des GAFA
Le service de livraison français Colis Privé prévoit d’entrer en Bourse sur le marché Euronext
Euro 2021 : la Fédération française de football se lance dans les NFT avec la startup Sorare
Microsoft, Ubisoft, Avatar… focus sur l’E3, le plus grand salon des jeux vidéo au monde
De “petite start-up” à “belle scale-up”: 6 (excellents) conseils pour une start-up… à ne plus suivre pour bien scaler !