ActualitéArts et Culture

Cloud computing : Alibaba ouvre un data center à Hong Kong

Il s’agit du premier pas d’Alibaba à l’international dans le cloud computing

Aliyun – ou AliCloud – la division d’Alibaba pour le cloud computing, annonce l’ouverture d’un data center à Hong Kong, effectuant ainsi son premier pas à l’international dans ce domaine. Celui-ci a été conçu en partenariat avec Towngas Telecom, une filiale d’une compagnie de gaz locale.

Le géant chinois de l’e-commerce dispose déjà de trois centres de données en Chine, à Beijing, Hangzhou et Qingdao. Le document présenté la semaine dernière à la SEC (le régulateur américain des marchés, ndlr) pour son introduction en bourse révélait que la firme de Jack Ma réalise seulement 90 millions de chiffre d’affaires avec cette activité, soit moins de 2% de ses revenus totaux.

Mais le groupe ne souhaite pas passer à côté de cette nouvelle activité très porteuse qui répond en partie aux besoins des marchands qui utilisent ses marketplaces (Taobao, Tmall…) pour vendre leurs produits, des vendeurs de plus en plus internationaux.

En Chine, la concurrence s’intensifie entre les différents acteurs du cloud, notamment avec Amazon qui a annoncé en décembre l’arrivée de son offre Amazon Web Services (AWS) dans le pays, sa quatrième destination dans la région Asie-Pacifique [lire notre article : Amazon Web Services (AWS) affronte Alibaba et débarque en Chine en 2014, ndlr].

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cloud computing : Alibaba ouvre un data center à Hong Kong
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe