ActualitéBlockchain / CryptoBusinessEuropeFinTech

Coinbase lance une carte de débit pour faciliter les dépenses en cryptomonnaies

Lancée en 2012 pour proposer aux internautes un service permettant d’acheter et de vendre facilement des bitcoins, Coinbase est aujourd’hui une plateforme incontournable de la cryptosphère. Profitant de l’intérêt croissant du grand public pour cet écosystème, la start-up californienne s’est progressivement muée en véritable évangélisateur pour démocratiser l’usage de la blockchain et des cryptomonnaies dans l’univers bancaire et financier. 

Après avoir lancé l’an passé son propre fonds early-stage pour participer à la consolidation du secteur, Coinbase s’illustre une nouvelle fois en ce début d’année avec le lancement d’une carte de débit pour permettre à ses utilisateurs de dépenser plus facilement leurs crymtomonnaies. Dans ce cadre, Coinbase a collaboré avec la société britannique Paysafe pour émettre cette carte Visa. Pour l’heure, cette carte est seulement disponible aux Royaume-Uni mais la société américaine indique qu’elle prévoit de la lancer dans d’autres pays européens au cours des prochains mois. 

Coinbase dans le prolongement de Revolut

Avec cette «Coinbase Card», les utilisateurs peuvent régler des achats aussi bien en magasin qu’en ligne avec n’importe quelle cryptomonnaie prise en charge par Coinbase (Bitcoin, Ethereum, Litecoin…). Les titulaires de cette carte peuvent également payer sans contact et retirer de l’argent dans des distributeurs automatiques, comme avec n’importe quelle carte bancaire. Lors de chaque transaction, la conversion entre les devises électroniques et les devises fiduciaires est instantanée. 

Toutefois, l’usage d’une telle carte implique des coûts qui pourraient freiner son adoption. Outre les 4,95 livres facturés pour l’émission de la carte, Coinbase prélève 2,49 de frais sur chaque transaction (1,49% de frais de conversion pour la cryptomonnaie et 1% de frais de transaction). En dehors du Royaume-Uni, chaque transaction est soumise à 2,69% de frais dans les pays européens. Ces frais atteignent 5,49% par transaction dans le reste du monde. Dans ce dernier cas, il sera alors peut-être plus avantageux d’utiliser une autre carte.

Pour assurer la gestion de cette carte, Coinbase a lancé une application mobile distincte sur laquelle l’utilisateur peut visualiser son solde de compte et son historique de transactions. Une approche qui rappelle celle de la FinTech britannique Revolut, qui avait lancé en décembre 2017 un service pour permettre à ses clients d’acheter, de vendre et de payer en cryptomonnaies. Chacun à leur manière, Coinbase et Revolut tentent ainsi de réduire le fossé entre l’argent traditionnel et les monnaies virtuelles.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This