/ Brand ContentActualité

Huawei France lance la sixième édition de son programme Digital In Pulse

[Contenu réalisé en partenariat avec Huawei]

Huawei est présent en France depuis 2003. L’entreprise chinoise fondée en 1987 à Shenzhen y dispose d’activités commerciales BtoB et BtoC, mais aussi d’un pôle R&D qui se concentre sur cinq domaines: la recherche en mathématiques, le design industriel et esthétique, la recherche sur le design de chipsets pour le traitement photographique, la recherche sur les capteurs pour les futurs smartphone, et une petite équipe dédiée aux standards de communication. Le spécialiste chinois de la technologie collabore aujourd’hui avec près de 290 entreprises françaises.

Un programme pour accompagner les start-up en Chine

En 2014, Huawei a également lancé son programme Digital In-Pulse, en partenariat avec le Comité Richelieu, la French Tech et Business France. Il vise à porter des start-up innovantes françaises sur le marché international, et notamment à Hong Kong et à Shenzhen en Chine. Les start-up, sélectionnées à la suite d’un concours, peuvent profiter d’un voyage d’affaires organisé par Huawei et Business France pour y découvrir ce marché innovant. Elles peuvent y rencontrer des partenaires industriels, financiers et commerciaux.

Le programme s’est jusqu’ici concentré sur Bordeaux, Lille, Lyon et Nice. Mais cette année, il inclut également Paris. Cette sixième édition a pour thématique l’IoT au service de la smart city.

«Aujourd’hui, l’arrivée des nouvelles technologies telles que la 5G, l’internet des objets, (…) impacte et aide à la vie quotidienne», souligne Minggang Zhang, directeur général adjoint de Huawei France. Il cite pour exemple le smart parking ou encore la smart energy. «Cette smart IoT s’inscrit pleinement dans l’axe principal de la transformation digitale», note-t-il, ajoutant également que «ces nouvelles technologies vont générer de la nouvelle économie, et cette nouvelle économie va générer de nouveaux emplois».

«Huawei, en 1988, était également une start-up»

Depuis 2014, Huawei France a accompagné une cinquantaine de start-up françaises via le programme Digital In Pulse. Dans ce cadre, l’entreprise chinoise a également créé la plateforme «Digital In Pulse Alumni». Celle-ci réunit les start-up partenaires plusieurs fois par an pour leur «apporter des aides, des informations dont elles ont besoin pour leur développement à l’international et les problématiques qu’elles pourraient rencontrer», décrit Minggang Zhang. Soit des problématiques financières ou encore de gestion des innovations.

«Huawei, en 1988, était également une start-up», replace le directeur général adjoint de Huawei France. «D’où cette responsabilité que l’on ressent en tant que ‘grosse start-up’ aujourd’hui», continue-t-il. «A 180 000 personnes, on ressent cette responsabilité, à notre tour, d’aider les start-up».

Retrouvez ci-dessous l’interview de Minggang Zang, Directeur General Adjoint de Huawei France:

À propos

Digital InPulse existe déjà dans 4 grandes métropoles françaises, et fédère un écosystème de partenaires en région. L’édition 2019 s’ouvre dorénavant aux start-up d’Ile-de-France par le biais d’auditions à Paris dans le cadre de Viva Technology. Digital InPulse, c’est avant tout 50 start-up accompagnées depuis 5 ans dans les grands domaines d’excellence comme l’Internet des objets, le Big Data ou encore le domaine des mobilités.

LIRE PLUS: Avec Digital InPulse, Huawei veut ouvrir les portes de la Chine aux start-up françaises de la «Smart IoT»

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Huawei France lance la sixième édition de son programme Digital In Pulse
Streaming musical: Amazon se positionne face à Spotify
Minée par une aversion croissante au risque, la Tech mondiale ralentit
[Webinar] Les 8 plus grandes erreurs des professionnels de l’ABM et comment les éviter
Cloud: Google tente de combler son retard avec le rachat de CloudSimple
Comment LinkedIn Learning se positionne sur un marché du e-learning en forte croissance
sfr
SFR écope d’une amende record pour délais de paiement excessifs
Copy link