BusinessFrenchWeb BusinessLes émissionsTech

Comment Talend s’est imposé sur le marché de l’intégration des données open source

Il est l’un des rares Français à briller au Nasdaq new-yorkais. Talend, l’éditeur français de logiciels de gestion et d’intégration de données open source, a construit depuis sa création à Paris en 2005 une structure capable de résister aux assauts quotidiens du marché et à une concurrence rude. Et pour cause, la société française fondée par Bertrand Diard et Fabrice Bonan se positionne sur un segment occupé par des mastodontes comme Oracle et IBM.

La success story de l’éditeur français a puisé sa source dans une évidence : «Il y a dix ans, les solutions d’intégration étaient réservées à ceux qui avaient beaucoup d’argent», note François Mero, General Manager Europe de Talend. Adoptant une approche à contrepied du marché avec une solution agile et gratuite, à savoir Talend Open Studio, l’entreprise française a alors débuté son ascension. «C’était le début d’une longue stratégie consistant à proposer une plateforme d’intégration, de management et de gouvernance des données qui permettait à tous les clients de tirer profit des données dont ils disposent», résume François Mero.

L’envol de Talend a abouti à son entrée en Bourse à New York le 29 juillet 2016. Même si aujourd’hui le siège opérationnel de la société se situe en Californie, Talend appartient au club très fermé des entreprises technologiques françaises qui se sont lancées sur le marché boursier américain. Le 9 juin dernier, l’éditeur a même franchi un cap supplémentaire en voyant sa valorisation dépasser le milliard de dollars au Nasdaq.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Comment Talend s’est imposé sur le marché de l’intégration des données open source
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler