/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] N26, Apple Pay, Cryptominute, WeWork, iPhone X…

#FinTech: N26 associe sa Mastercard à Apple Pay

N26 annonce la compatibilité de sa Mastercard avec Apple Pay, disponible depuis un an en France. Les 100 000 utilisateurs français ont simplement à ajouter leur carte bancaire au système de paiement mobile pour payer avec leur iPhone. «L’engouement pour Apple Pay marque le succès du mobile, qui s’impose désormais comme une banque et ​un ​moyen ​de ​paiement», analyse Jérémie Rosselli, General Manager France de N26.

Jérémie Rosselli, General Manager France

Les Français ne semblent pas être les seuls à solliciter ce nouveau moyen de paiement. Jennifer Bailey, la vice-présidente d’Apple Pay, a annoncé ce week-end à la conférence Money 20/20, que la solution de paiement mobile sera lancée au Danemark, en Suède et aux Emirats Arabes Unis dans les prochains jours. Selon les données de la société, le service représente 90% de toutes les transactions mobiles sans contact dans le monde, là où le service est disponible. La fonctionnalité est présente dans 20 secteurs différents, un périmètre géographique qui représente 70% du volume mondial des transactions.

Aux Etats-Unis, l’utilisation du service pour les achats quotidiens comme le café ou les transports est en plein boom. «Apple Pay est l’avenir des dépenses quotidiennes», a ajouté Jennifer Bailey.

Apple Pay now in 20 markets, nabs 90% of all mobile contactless transactions where active

#Cryptominute: seuls 10% des tokens achetés lors des ICO sont réellement utilisés

Si vous suivez l’actualité des cryptomonnaies, vous connaissez sans doute le principe des ICO (Initial Coin Offering). Ces levées de fond en monnaies virtuelles font fureur, ou polémique, selon le point de vue. Lors d’une ICO, une monnaie virtuelle est émise, sous forme de tokens. Ces tokens (ou jetons) sont mis en vente par l’entreprise qui organise l’opération, payables le plus souvent en bitcoin ou en éther.

Les tokens ont vocation à donner un droit d’usage sur le produit ou le service qu’ils financent, à la façon d’un pré-paiement. Mais ils peuvent aussi donner lieu à un usage spéculatif, puisqu’ils peuvent être vendus et achetés sur des plateformes d’échange prévues à cet effet.

Token Report a analysé 226 ICO : seuls 10% des tokens vendus sont utilisés concrètement sur les services qui les ont émis. Ce faible usage pourrait avoir des conséquences, notamment du côté des autorités. Les tokens pourraient être alors considérés comme des actifs financiers, et à ce titre, soumis à régulation.

Sur 2017, plus de 200 ICO ont permis aux startup de lever l’équivalent de plus de 3 milliards de dollars, selon CoinSchedule. Septembre compte parmi les mois les plus actifs : 850 millions de dollars sur 37 opérations. A date, plus de 1 000 monnaies virtuelles sont recensées.

Only One in 10 Tokens Is In Use Following Initial Coin Offerings

#WeCode: WeWork s’offre les cours de codage de la Flatiron School

WeWork renforce son offre pour proposer plus qu’un simple espace de travail aux start-up. En effet, la société, désormais valorisée 20 milliards de dollars, a annoncé l’acquisition de Flatiron School. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées.

Lancée en 2012, cette école new-yorkaise offre une formation immersion au développement de logiciels, permettant aux étudiants d’apprendre à coder en quelques mois. En mettant la main sur la Flatiron School, WeWork permettra aux entrepreneurs qui travaillent dans ses espaces de travail d’élargir leurs compétences. Adam Neumann, co-fondateur et CEO du géant de la location de bureaux, a en effet annoncé que les employés et les membres de WeWork, auront désormais accès aux cours de la Flatiron School, aussi bien physiquement qu’en ligne.

WeWork renforce ainsi l’idée de communauté que le réseau d’espaces de travail a voulu faire émerger depuis sa création. «Dans Flatiron, nous avons trouvé un partenaire qui partage notre vision de connecter les gens, à travers l’espace, le design, la technologie et la communauté, et comprend que ces connexions sont ce qui humaine notre façon de travailler et de vivre», a déclaré Adam Neumann.

Histoire de débuter la collaboration entre les deux entités dans les meilleures conditions, la Flatiron School a signé un accord il y a une semaine avec le procureur général de New York. Celui-ci vise à régulariser la situation de l’école dans la mesure où elle a travaillé sans licence du département de l’Éducation de l’état de New York et promu des informations erronées relatives au taux d’embauche et au salaire moyen de départ de ses diplômés. Montant de la mise en conformité : 375 000 dollars.

 #NoBuy: Steve Wosniak n’achètera pas l’iPhone X (mais Mme Wosniak, oui)

Steve Wozniak n’est pas spécialement pressé de tester le dernier flagship de l’entreprise qu’il a co-fondé avec Steve Jobs, il y a plus de 40 ans. En marge de la conférence Money 20/20 qui se tient en ce moment à Las Vegas, Wozniak, adepte de l’upgrade du premier jour, a déclaré qu’il passerait cette fois-ci son tour. Il se contente de son iPhone 8 dont il se dit très satisfait, ajoutant au passage dans un joli tacle passif-agressif qu’il n’est « guère différent de l’iPhone 7, qui n’était lui-même guère différent de l’iPhone 6. »

Apple co-founder Steve Wozniak says he won’t be upgrading to the iPhone X right away from CNBC.

Wozniak a ajouté qu’il était sceptique sur le fonctionnement de Face ID et demandait à voir. Il n’aura pas à aller bien loin pour ça, car il a aussi précisé que sa femme achèterait l’iPhone X, elle.

Les pré-commandes de l’iPhone X seront ouvertes le 27 octobre. Alors que de nombreuses rumeurs ont couru concernant des difficultés de production, le smartphone sera aussi disponible à la vente dans les Apple Store de 55 pays et territoires, à partir du 3 novembre, à 8h00 heure locale : dans un communiqué publié aujourd’hui, Apple recommande même aux clients intéressés «d’arriver tôt».

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This