ActualitéBusinessTech

Couverture mobile : « Non, les femtocells ne sont pas prises en compte »

Selon l’autorité des télécoms, les femtocells ne peuvent remplacer les antennes dans une logique de couverture mobile.

Dans un message publié hier sur Twitter, Jean-François Hernandez, le responsable de la communication de l’Arcep a indiqué très clairement : « Calcul de la couverture mobile – Non, les femtocells (qui ont pour but principal d’améliorer la couverture indoor) ne sont PAS prises en compte ».

TwitterArcep

Une déclaration qui indique donc que les opérateurs ne peuvent s’appuyer sur le déploiement des femtocells pour combler un manque de couverture de la population sur les réseaux mobiles.

Comme le souligne Numérama, cette prise de parole intervient alors que « le mois dernier, le site asiatique DigiTimes a révélé qu’un opérateur télécom français avait commandé massivement des boîtiers Femtocell au fournisseur Arcadyan ».

De nombreuses rumeurs concernant Free avaient alors commencé à circuler. Pour rappel, la filiale d’Iliad a l’obligation de disposer de son propre réseau 3G à l’horizon 2018.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Couverture mobile : « Non, les femtocells ne sont pas prises en compte »
DECODE Retail avec Carole Juge-Llewellyn, Fondatrice de Joone
Pourquoi Mark Zuckerberg veut fusionner Facebook avec Instagram et WhatsApp
Index Ventures : « Les startups européennes retardent leur développement aux États-Unis » 
Soraya Jaber : « Je ne me sentais pas légitime en tant que femme CEO aussi jeune »
L’État lance un fonds pour inciter les Français à investir dans des PME et startups
Le PDG de Spotify investit dans la licorne européenne Northvolt