ActualitéBusinessTech

Couverture mobile : « Non, les femtocells ne sont pas prises en compte »

Selon l’autorité des télécoms, les femtocells ne peuvent remplacer les antennes dans une logique de couverture mobile.

Dans un message publié hier sur Twitter, Jean-François Hernandez, le responsable de la communication de l’Arcep a indiqué très clairement : « Calcul de la couverture mobile – Non, les femtocells (qui ont pour but principal d’améliorer la couverture indoor) ne sont PAS prises en compte ».

TwitterArcep

Une déclaration qui indique donc que les opérateurs ne peuvent s’appuyer sur le déploiement des femtocells pour combler un manque de couverture de la population sur les réseaux mobiles.

Comme le souligne Numérama, cette prise de parole intervient alors que « le mois dernier, le site asiatique DigiTimes a révélé qu’un opérateur télécom français avait commandé massivement des boîtiers Femtocell au fournisseur Arcadyan ».

De nombreuses rumeurs concernant Free avaient alors commencé à circuler. Pour rappel, la filiale d’Iliad a l’obligation de disposer de son propre réseau 3G à l’horizon 2018.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Couverture mobile : « Non, les femtocells ne sont pas prises en compte »
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer