ActualitéMarketing & Communication

Criteo : +72% de chiffre d’affaires sur le trimestre

Criteo a publié ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2014 :

  • le chiffre d’affaires atteint les 194,4 millions d’euros, en hausse de 70,9% par rapport à la même période un an plus tôt (71,9% en monnaie constante) ;
  • le chiffre d’affaires hors coûts d’acquisition trafic (ex-TAC) s’établit à 77,6 millions d’euros, contre 46,8 millions d’euros un an plus tôt, soit une hausse de 65,8% ;
  • le résultat net se fixe à 11,5 millions d’euros, contre 3 millions d’euros un an plus tôt ;

 

« Nous avons délivré un autre trimestre record dépassant nos attentes » a déclaré Jean-Baptiste Rudelle, le PDG de la société. Sur le trimestre, Criteo annonce que son nombre de clients à bondi de 42% sur un an. Parmi les nouveaux venus, Sephora et Ford pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, Carrentals.com, Online Shoes pour l’Amérique du Nord, ou encore Airbnb, Hyundai Hmall en Asie-Pacifique. Au final, ses publicités auraient touchées 994 millions d’utilisateurs dans le monde en septembre selon le dernier rapport MMX de comScore.

Pour le trimestre prochain, la société qui avait levé 250 millions de dollars en octobre 2013 lors de son introduction en Bourse sur le Nasdaq, espère atteindre un chiffre d’affaires hors coûts d’acquisition (ex-TAC) compris entre 89 millions et 91 millions d’euros, et de 296 millions d’euros ) 298 millions d’euros pour l’ensemble de l’année.

graph

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Criteo : +72% de chiffre d’affaires sur le trimestre
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link