ActualitéData RoomMarketing & Communication

Criteo poursuit sa croissance mais ses profits ont baissé

Criteo, le spécialiste français du reciblage publicitaire sur Internet, a enregistré une croissance de 54% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, à 299 millions d’euros. Une performance qui marque une étape significative pour l’entreprise : pour la première fois depuis sa création, Criteo publie un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros sur les douze derniers mois.

Hors coûts d’acquisition (ex-TAC), le chiffre d’affaires a bondi de 55%, à 120 millions d’euros au troisième trimestre. Mais si l’Ebitda a progressé de 58% sur un an, à 31 millions d’euros, le résultat net de Criteo est cependant plus faible que l’an passé, à 5 millions d’euros, contre 11 millions un an plus tôt à la même période. La société explique notamment cette chute par la baisse du réal brésilien face à l’euro.

90% des clients utilisent les solutions multi-écrans

Au-delà des données purement financières, de juillet à août, Criteo a signé avec 720 nouveaux clients. «Nous sommes ravis que 90% de nos clients utilisent notre solution multi-écrans», déclare Jean-Baptiste Rudelle, le PDG. «Nos investissements et notre exécution payent, et nous sommes confiants sur notre capacité à délivrer des résultats solides sur l’ensemble de l’année», ajoute Benoit Fouilland, le directeur financier.

Pour son exercice 2015, Criteo prévoit un chiffre d’affaires ex-TAC entre 470 et 475 millions d’euros, et un Ebitda ajusté compris entre 120 et 127 millions d’euros.

Revoir l’interview de Cédric Vandervynckt, directeur Général France et Europe du Sud chez Criteo, sur «Comment Criteo compte garder une longueur d’avance» (octobre 2015):

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Criteo poursuit sa croissance mais ses profits ont baissé
Cumul.io lève 3,5 millions d’euros auprès d’Axeleo Capital, LRM et SmartFin
Facebook
États-Unis: après les élections, Facebook reste confronté à la désinformation à grande échelle
Données: comment l’UE veut faire de l’Europe un centre d’innovation rivalisant avec les États-Unis et la Chine
Face à la contrefaçon, Amazon lance son programme IP Accelerator pour les PME européennes
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB