AcquisitionActualitéInvestissements

Criteo rachète le britannique AD-X Tracking, spécialiste du marketing mobile à la performance

Ce rachat, dont le montant n’a pas été révélé, va permettre au géant français de la publicité à la performance de renforcer sa stratégie mobile.

Le français Criteo, acteur mondial de la publicité display à la performance, vient d’annoncer son acquisition de la société AD-X Tracking, spécialisée dans le marketing mobile à la performance.

La technologie d’AD-X Tracking, société britannique fondée en 2010, permet aux marques et aux agences d’optimiser la performance de leurs campagnes mobiles sur plus d’une centaine de réseaux publicitaires.

Ce rachat constitue donc pour Criteo un grand pas en avant dans le domaine du mobile. En effet, Jean-Baptiste Rudelle, son PDG, constate que les marques recherchent de plus en plus un suivi de l’efficacité de leurs publicités sur tous les canaux. David Philippson, Managing Director de AD-X Tracking, se félicite d’une acquisition qui va permettre à sa société de se développer à l’international (Criteo commercialise ses solutions dans plus de 30 pays) et de bénéficier de l’expertise de Criteo.

AD-X Tracking continuera à exister et à proposer ses solutions comme produit indépendant, mais fera désormais partie de la plateforme technologique intégrée de Criteo. A titre de rappel, Criteo a réalisé un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros en 2012, et est partenaire de plus de 3000 marques e-commerce dans le monde. On parle d’une introduction avant la fin de l’année.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Criteo rachète le britannique AD-X Tracking, spécialiste du marketing mobile à la performance
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer