ActualitéBusinessFinTech

Cryptomonnaies: la Banque de France réalise une nouvelle expérimentation sur les titres cotés

AFP

La Banque de France a réalisé une nouvelle expérimentation d’usage de monnaie numérique de banque centrale, dans le secteur cette fois du règlement de titres cotés, a-t-elle fait savoir lundi. Cette expérimentation, réalisée « avec succès le 18 juin », s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste lancé en mars 2020, précise l’institution monétaire dans un communiqué. L’opération conduite vendredi a consisté en l’utilisation de la monnaie numérique de banque centrale pour simuler le règlement de titres cotés et déclencher leur livraison dans la plateforme européenne de gestion des transactions financières.

Dans le détail, « la Banque de France a simulé l’émission de jetons de monnaie numérique de banque centrale sur une blockchain publique, en préservant le contrôle et la confidentialité des transactions, sur la base du développement et du déploiement » d’un contrat numérique dédié. « Cette expérimentation a permis de démontrer les possibilités d’interactions entre les infrastructures conventionnelles et les infrastructures distribuées et ouvre la voie à d’autres alliances dans l’objectif de bénéficier des opportunités offertes par les actifs financiers dans un environnement blockchain », s’est félicité Nathalie Aufauvre, directrice générale de la stabilité financière et des opérations, citée dans le communiqué.

Un euro numérique?

Dans un autre domaine, la Banque de France, la Banque nationale suisse et le pôle d’innovation de la Banque des règlements internationaux avaient annoncé mi-juin s’associer pour mener une expérimentation sur des paiements transfrontaliers à partir de monnaies numériques. Plusieurs banques centrales ont en effet commencé à plancher sur l’hypothèse d’une monnaie numérique et la Banque centrale européenne doit décider cet été si elle se lance ou non dans la création d’un euro numérique, dont l’un des enjeux sera de respecter la protection des données et la vie privée des citoyens.

Si les monnaies numériques de banques centrales semblent s’apparenter aux cryptomonnaies, elles s’en démarquent sur la philosophie. Elles adoptent en revanche la technologie qui les sous-tend, à savoir la blockchain qui permet des échanges décentralisés et infalsifiables. Cette question est jugée cruciale par nombre de banquiers centraux qui voient d’un mauvais oeil l’émergence de monnaies numériques privées, à l’image par exemple du projet Diem soutenu financièrement par l’américain Facebook.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cryptomonnaies: la Banque de France réalise une nouvelle expérimentation sur les titres cotés
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel
Bubble lève 100 millions de dollars pour sa plateforme no-code