AcquisitionEuropeMedia

Dailymotion, un destin asiatique ? Un tiers des vues vient déjà d’Asie

Dailymotion, le site français le plus visité au monde, pourrait jouer son avenir en Asie. Selon le Wall Street Journal, Orange, qui détient 49% des parts de l’entreprise depuis 2011, serait entré en négociation avec PCCW pour une cession de capital. Le journal américain précise que l’opération se ferait sur la base d’une valorisation à 250 millions d’euros, dette incluse.

PCCW est un groupe hongkongais spécialisé essentiellement dans les télécommunications dirigé par Richard Li, le fils de Li Ka-Shing, l’homme le plus riche d’Asie. Une telle opération pourrait avoir du sens pour Dailymotion. Alors que YouTube, filiale de Google, est le troisième site le plus visité au monde selon Alexa Rank (mars 2015), la société française pourrait trouver un nouveau relais de croissance en Asie. Selon ses chiffres, plus du tiers des vidéos vues chaque mois sont déjà consultées du continent (1,2 milliard, sur 3 milliards de vues).

En 2013, Orange avait tenté de céder sa filiale à Yahoo! qui voulait mettre la main sur plus de 75% du capital de la pépite française. Mais Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, s’était opposé à une telle opération, l’Etat étant actionnaire dans Orange. La presse avait ensuite évoqué des discussions avec Vivendi qui aurait voulu, pour sa filiale Canal+, développer des contenus premium payants.

En 2014, Dailymotion était disponible dans 18 pays et figurait à la 35e place des sites les plus visités au monde : 300 millions de personnes avaient regardé des vidéos sur la plate-forme, dont 137 millions sont des utilisateurs actifs mensuels.

graph

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Dailymotion, un destin asiatique ? Un tiers des vues vient déjà d’Asie
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale
Pourquoi Facebook donne-t-il plus de pouvoirs à son conseil de surveillance?
[FW Exit] EdTech : le rachat de Lalilo par Renaissance vu par le fonds Educapital
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique
Twitter a manqué de racheter Clubhouse pour 4 milliards de dollars