Semaine de l'emploi

Dans quel secteur du numérique est-on assuré d’avoir un CDI ?

Pour oublier les chiffres du chômage en France, il y a une méthode; ne regarder que les emplois dans les secteurs du numérique. Le 1er avril 2015, le Syntec* a publié son étude annuelle sur les salariés dans les secteurs des logiciels et de l’informatique. En France, ils sont 365 000 à y travailler, selon une moyenne établie entre 2010 et 2012. En trente ans, les effectifs ont triplé. Une chose est sûre, ces activités créent des emplois. Ces créations, de +2,9% en glissement annuel, s’accélèrent même au dernier trimestre 2014.

Le marché informatique dans son ensemble a généré un chiffre d’affaires de 49,5 milliards d’euros en 2014. La valeur ajoutée de chaque salarié représente 95 000 euros annuels en équivalent temp plein (ETP).

Capture d’écran 2015-04-10 à 17.42.07

Qui sont ces salariés ?

Sur les secteurs logiciels et services informatiques, les femmes sont largement minoritaires, à seulement 27,3%, – quand elles représentent 48,4% de l’ensemble de l’économie. Ils sont soit des salariés jeunes, avec 26% qui ont moins de trente, soit seniors, avec 24% qui ont plus de 45 ans. Mais une large majorité se situe en dessous de 45 ans.

Capture d’écran 2015-04-10 à 18.00.58

Dans ces secteurs, c’est aussi la sécurité de l’emploi avec 93,7% de CDI, contre 69,5% pour l’ensemble de l’économie. Côté salaire, ils gagnent en moyenne plus de 48K annuels en rémunération brute.

Sans surprise, c’est en Ile-de-France que la concentration de salariés des logiciels et informatiques est la plus importante. Deux régions connaissent toutefois une croissance supérieure aux autres en nombre d’emploi (de 4 à 6% de croissance annuelle) : les Pays de la Loire et la région Poitou-Charente.

La R&D est un des axes qui participe à cette création d’emplois. En tête, l’industrie automobile française qui compte près de 35 000 chercheurs ou assistants oeuvrant dans la R&D.

Enfin, ces entreprises sur les activités informations sont de petite taille en France. De un à deux salariés pour plus de 41% d’entre elles. Rares sont celles qui comptent plus de 250 salariés (0,6%) ou plus de 500 salariés (0,5%).

* Le Syntec numérique est le 1er syndicat professionnel de l’écosystème numérique français. Ils représentent 1 500 entreprises membres (dont 600 éditeurs de logiciels), 900 PME, 500 start-up, 25 grands groupes, 75 ETI, présentes dans 8 régions.

**Moyenne établie d’après les chiffres du BIPE (Bureau d’Informations et de Prévisions Économiques) et de l’INSEE.

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Dans quel secteur du numérique est-on assuré d’avoir un CDI ?”

  1. En référence au titre : l’informatique recrute beaucoup en CDI, mais le syntec numérique, auteur de ce document, milite fortement pour le contrat de chantier, c.a.d. un contrat où l’employé est licencié à une date déterminée par la fin du projet, c.a.d. par l’employeur. C’est donc un peu hypocrite de leur part d’utliser cet argument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This