A la uneActualitéSemaine de l'emploi

Dans quelles régions les ETI créent-elles le plus d’emplois?

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Les ETI, dans les secteurs traditionnel ou numérique, sont le remède anti-chômage. C’est le message que porte le METI (Mouvement des Entreprises de Taille Intermédiaire) qui a mesuré, en partenariat avec l’Observatoire Trendeo, le nombre d’emplois créés par ces sociétés sur le territoire. Au total, ce sont 104 700 emplois nets qui ont été créés par les ETI en France en six ans, la période étudiée allant de 2009 à 2015.

Plus récemment, sur l’année écoulée, jusqu’au 30 septembre 2015, 33 630 postes ont été enregistrés, contre 17 470 suppressions, soit un solde positif de 16 160 emplois. Autre bilan, quand les grandes entreprises ont connu un solde négatif avec 783 emplois détruits au deuxième trimestre 2015, le «Mittelstand» français, a, lui, continué à créer plus de 4 791 emplois.

«Les ETI, ce sont 65% des sièges sociaux dans les régions; il nous a semblé intéressant de voir la ventilation», explique Alexandre Montay, délégué général du METI. «L’emploi net se joue dans les régions; le Brick and Mortar continue de fonctionner», affirme-t-il.

Du côté des activités numériques, les ETI spécialisées dans le logiciel sont leader des créations dans certains régions comme en Bretagne et en Ile-de-France.

La région PACA numéro 1 sur 2009-2015

Du côté de la répartition de ces créations nettes par les ETI, dans les 13 nouvelles régions de France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur prend la première place, devant le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Ces chiffres concernent la période entre 2009 et 2015. En bas de tableau, la Normandie (521 créations), et la Corse (+586).

«La région Île-de-France est la première pour les créations, mais, comme la région a également perdu de nombreux emplois, elle ne figure pas à la première place en termes d’emplois nets. Cette situation se retrouve pour d’autres régions industrielles, comme Champagne-Ardenne-Lorraine-Alsace, où la dynamique de créations est forte, mais où les suppressions sont également importantes», commente le METI. L’Ile-de-France souffre de fait encore d’un solde négatif au troisième trimestre 2015, avec 261 emplois détruits.

région-emplois

Dans ces trois premières régions, les ETI ont surtout créés des emplois dans le commerce de détail, les services d’aides à la personne et la restauration au cours de ces six dernières années.

En 2011, les ETI françaises employaient 3,3 millions de personnes, d’après les données de l’INSEE. Par comparaison, le «Mittelstand» allemand, souvent cité comme exemple, créé, lui, 100 000 emplois nets… par an, malgré un léger ralentissement en 2015.

ETI-emploi

secteurs-METI

Méthodologie: Trendeo a rassemblé pour le METI les données disponibles sur le déclaratif des entreprises (données presse, bulletins officiels) du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015. La note recueille également 1 200 données « non localisées », non prises en compte dans les chiffres des régions. 

SENFW

Bouton retour en haut de la page
Dans quelles régions les ETI créent-elles le plus d’emplois?
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
[Nominations] Similarweb, Serena, Ogury, LinkCy… Les nominations de la semaine
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media