AcquisitionActualitéInvestissementsStart Me UpStartup

Détenue par Vivendi, la start-up Wengo poursuit ses emplettes sur le web

Née dans le monde des télécoms en 2004, puis rachetée intégralement par le groupe Vivendi en 2009, la start-up Wengo se présente comme un spécialiste de la mise en relation téléphonique avec des experts.

Une activité développée dès 2006 après un pivot important. La jeune pousse s’était, en effet, initialement positionnée comme un « Skype like », avant de se concentrer sur le contenu « et non plus sur le tuyauterie ». Depuis, la start-up s’est renforcée en privilégiant une politique de croissance externe. Elle compte aujourd’hui 5 acquisitions à son actif. Après avoir mis la main, en 2012, sur les plateformes Juritravail.com et Net-iris, Wengo a récemment absorbé Devispresto, start-up spécialiste des travaux à domicile avec un portefeuille de 2 000 artisans en France.

Depuis quelques mois, Wengo fait une nouvelle fois évoluer son activité en basculant vers le monde physique. Devispresto propose, en effet, aux internautes de contacter cinq artisans différents pour réaliser des devis sur place. Les professionnels gèrent leur e-réputation et sont ainsi mis en compétition au bénéfice du consommateur. L’objectif de Wengo est également d’apporter du business aux professionnels.

Dernier axe privilégié par la start-up : l’international. Déjà présente en Espagne, en Italie, au Portugal et au Brésil, Wengo entend poursuivre sur cette lancée en privilégiant, une nouvelle fois, une politique de croissance externe.

Les détails avec Patrick Amiel, co-fondateur :

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “Détenue par Vivendi, la start-up Wengo poursuit ses emplettes sur le web”

  1. Juste
    pour bien comprendre la vidéo : comment Patrick Amiel peut être co-fondateur
    mais arriver en 2006 en charge du marketing, 2 ans après le lancement ?
    Wengo est donc bien principalement un site de voyance… mais ils « aident
    les clients a ne pas de faire arnaquer » n y a t il pas de contradictions ?

  2. wengo est né en 2004 et reprend le modèle qui a fait le succès du minitel 2.0, celui de l’intermédiation dans des services identiques comme la voyance, 
    micro paiement sur la mise en relation, est ce cela la notion de conseil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This