ActualitéActualité Start Me UpEdTechLondres

Digital Business Academy : Tech City UK veut convertir les pros du numérique aux MOOCs

Les entrepreneurs du secteur numérique ont désormais leur propre plate-forme de formation : Digital Business Academy. Sur une initiative de la Tech City UK, en partenariat avec l’Université de Londres (University College London), le site est lancé ce mercredi.

Une seule condition: être anglophone. Les cours sont accessibles gratuitement sur inscription, uniquement depuis la Grande-Bretagne pour l’instant. 8 sessions sont proposées dont « bâtir un business plan », « Construire une marque », « Conduire une campagne de marketing digital »…

Certificat par session

Ces cours sont dispensés sur plusieurs semaines, à raison d’une à deux heures à chaque fois, à la manière d’un MOOC. Ils sont adressés à « toute personne aspirant à commencer, rejoindre ou faire grandir un business numérique ».

A chaque fois, une courte vidéo de quelques minutes explore les grandes lignes du sujet en faisant intervenir des « experts » et des professionnels ayant déjà fait face au problème abordé. La formation en ligne peut être validée par un certificat délivré par Digital Business Academy. Reste à savoir quelle reconnaissance ils acquiéront auprès des professionnels du secteur.

Voir aussi:

En mai dernier, FrenchWeb interviewait Gerard Grech, le CEO de TechCity UK à l’occasion du 11ème épisode de notre émission London Calling :

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Digital Business Academy : Tech City UK veut convertir les pros du numérique aux MOOCs
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués