ActualitéBusinessTech

Données privées: 5 milliards de dollars d’amende pour Facebook

AFP

Le régulateur américain a infligé une amende record de 5 milliards de dollars à Facebook pour avoir « trompé » les utilisateurs du réseau social sur leur capacité à contrôler la confidentialité de leurs informations personnelles, d’après un communiqué publié mercredi. C’est l’amende la plus importante jamais imposée pour violation de la vie privée des consommateurs, et l’une des plus conséquentes jamais émises par le gouvernement américain, toutes infractions confondues.

Un « changement fondamental » chez Facebook?

De plus, l’autorité impose la mise en place d’un comité indépendant sur la protection de la vie privée, « supprimant ainsi le contrôle absolu du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, sur les décisions affectant la confidentialité des utilisateurs», précise le régulateur. « Les membres du comité de la protection de la vie privée doivent être indépendants et seront nommés par un comité de nomination indépendant. Les membres ne peuvent être licenciés que par une majorité des membres du conseil d’administration de Facebook», précise le régulateur.

« Cet accord va nécessiter un changement fondamental dans notre façon de travailler», a réagi Facebook dans un communiqué. « Le type de responsabilité requis par cet accord va plus loin que la loi américaine et nous espérons que ce sera un modèle pour tout le secteur». Le réseau social s’est engagé à ajouter des fonctionnalités permettant aux utilisateurs de mieux contrôler leur vie privée à tous les niveaux de la plateforme, et à fournir des rapports réguliers sur les risques, les problèmes et les solutions mises en place pour assurer la confidentialité des informations.

Une santé financière toujours de fer

Les données personnelles de ses plus de 2,7 milliards d’utilisateurs actifs mensuels sont le bien le plus précieux de Facebook, qui les collecte et les exploite pour en tirer d’immenses revenus publicitaires grâce à un ciblage très affiné. L’autorité enquêtait depuis plus d’un an sur le rôle de Facebook dans le scandale impliquant l’entreprise britannique Cambridge Analytica, qui travaillait pour la campagne de Donald Trump en 2016 et a détourné les données personnelles de dizaines de millions d’utilisateurs dans le monde.

Bien que le montant soit un record, l’amende n’affectera en rien la santé financière de l’entreprise. Pour son exercice 2018, Facebook a affiché une santé de fer avec 22 milliards de dollars de bénéfice pour un chiffre d’affaires de 55 milliards. Facebook doit publier ses résultats trimestriels mercredi après la clôture de Wall Street et ce sera sans doute l’occasion pour Mark Zuckerberg de prendre la parole et de s’expliquer.

Il pourra aussi commenter l’annonce mardi soir par le ministère américain de la Justice du lancement d’une vaste enquête pour déterminer si les géants des géants des réseaux sociaux, des moteurs de recherche et du commerce en ligne sont devenus trop puissants.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Données privées: 5 milliards de dollars d’amende pour Facebook
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat