ActualitéAsieInvestissementsRetail & eCommerce

E-commerce: Amazon va investir 2 milliards de dollars en Inde pour répondre à Flipkart

Jeff Bezos a annoncé qu’Amazon allait investir 2 milliards de dollars supplémentaires dans sa filiale indienne pour l’aider à se développer. Cet investissement survient un jour après que Flipkart, le principal e-commerçant en Inde fondé par deux anciens d’Amazon, a levé 1 milliard de dollars, notamment pour se renforcer sur le mobile et recruter des ingénieurs. La société revendique 22 millions d’utilisateurs inscrits, pour 3 000 e-marchands, dans un pays de 250 millions d’internautes.

« Nous voyons un énorme potentiel dans l’économie indienne et la croissance du commerce électronique en Inde » a précisé M. Bezos. Alors que le marché indien de l’e-commerce présente de forts signes de croissance, la firme de Seattle souhaite se renforcer aussi face à Snapdeal, un autre concurrent local de taille, financé par eBay.

Le marché indien de l’e-commerce devrait atteindre les 2,3 milliards de dollars cette année, et représenter 3% du marché du commerce global du pays, à 32 milliards de dollars, d’ici à 2020 selon le cabinet Technopak. Dans le pays, Amazon revendique 17 millions de produits disponibles sur sa marketplace et plusieurs milliers d’e-marchands. « L’Inde est sur ​​le point de devenir (pour Amazon, ndlr) le pays le plus rapide à atteindre un milliard de dollars en ventes brutes » selon M. Bezos.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-commerce: Amazon va investir 2 milliards de dollars en Inde pour répondre à Flipkart
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer