ActualitéEuropeRetail & eCommerce

E-logistique: les Lyonnais d’ITinSell lèvent 1 million d’euros pour attaquer l’Espagne et le Royaume-Uni

La start-up lyonnaise ITinSell va pouvoir étendre en Europe ses services de gestion de la chaîne logistique des e-commerçants. Elle compte ouvrir prochainement des agences en Espagne et au Royaume-Uni grâce au million d’euros qu’elle vient de lever auprès de Bpifrance et d’un groupement bancaire.

« Nous avons bien l’intention de faire rayonner l’excellence française en matière de E-logistique », se félicite Florian Cimetière, co-fondateur et directeur marketing et communication d’ITinSell.

La société entend également « investir davantage en R&D et dans de nouveaux dépôts de brevets » et financer son nouveau baromètre d’évaluation des transporteurs travaillant avec les e-commerçants.

Fondée en 2008, ITinSell commercialise des logiciels à destination des professionnels de l’e-commerce et de la logistique. Ils permettent de suivre la préparation des commandes, l’envoi des colis, préparer les livraisons… D’autres sociétés dont Wizishop, SGS (avec Agilio), BK systemes, Influx, se positionnent sur ce même marché de la e-logistique.

En France, 80% des entreprises externaliseraient tout ou partie de leurs opérations de transport ou de logistique, d’après un étude Xerfi-Precepta parue en 2014.

Photo de Une: un entrepôt de la société lyonnaise de logistique LDLC (crédits: LDLC)

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-logistique: les Lyonnais d’ITinSell lèvent 1 million d’euros pour attaquer l’Espagne et le Royaume-Uni
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Robots logistiques: pourquoi Scallog se lance aux Etats-Unis