ActualitéBusinessHealthcareInvestissementsLes levées de fonds

E-santé: la startup lorraine i-Virtual lève 2,5 millions d’euros auprès d’Elaia

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

La startup lorraine i-Virtual lève 2,5 millions d’euros auprès des fonds d’investissement Elaia et Majycc eSanté. Elle ambitionne d’obtenir prochainement la certification CE pour pouvoir commercialiser sa solution en Europe.

Lancé en 2014 par Gaël Constancin, i-Virtual développe une technologie basée sur le deep learning et la photopléthysmographie qui permet de mesurer des signes vitaux avec un smartphone. Concrètement, un utilisateur de la solution peut activer la caméra de son smartphone qui détectera sur lui des signes vitaux, et effectuera un « check-up » santé complet en 30 seconde, promet la startup. 

i-Virtual permet de mesurer six « variables physiologiques », à savoir la fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, pression artérielle, SpO2, variabilité cardiaque et le niveau de stress. Pensée comme un dispositif médical, la solution est aujourd’hui en étude clinique au sein du CHRU de Nancy. « Cette solution apportera une nouvelle perspective de la téléconsultation en la transformant en un véritable examen clinique renforçant ainsi l’intérêt des solutions de télémédecine auprès des personnels de santé », explique l’entreprise.

Un marché en plein essor

La startup lorraine mise sur l’essor de l’e-santé pour se propulser. Le marché de la santé numérique devrait en effet atteindre les 235 milliards de dollars en 2023 selon le cabinet Frost & Sullivan. «Nous sommes fiers de soutenir i-Virtual qui apporte une technologie unique, brevetée et ultra-robuste en conditions réelles à partir d’une simple caméra, ce qui, à notre connaissance, est une première mondiale», commente Benoit Georis, investisseur de Elaia.

Basée à Metz, la startup ambitionne désormais de multiplier ses essais cliniques et compte obtenir prochainement la certification CE pour pouvoir déployer sa solution sur le marché européen. i-Virtual souhaite également recruter une quinzaine de collaborateurs, notamment dans la recherche, le marketing et l’administration.

i-Virtual : les données clés

Fondateur : Gaël Constancin
Création : 2014
Siège social : Metz, Lorraine
Secteur : E-santé, DeepTech


Financement : 2,5 millions d’euros en mars 2021 auprès des fonds d’investissement Elaia et Majycc eSanté.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-santé: la startup lorraine i-Virtual lève 2,5 millions d’euros auprès d’Elaia
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale