AcquisitionActualité

En rachetant Wunderlist, Microsoft pèse un peu plus sur le marché des assistants personnels

Nouvelle «exit» dans le secteur des assistants personnels. Microsoft vient d’officialiser son rachat de 6Wunderkinder, la start-up allemande qui édite le gestionnaire de tâches Wunderlist. L’application disponible sur le Web et sur mobile permet de se créer des listes de toutes sortes, des rappels, tout ceci par thématiques. Une aide pratique pour ceux qui enchaînent les rendez-vous à un rythme effréné. Wunderlist comptait environ 6 millions d’utilisateurs à travers le monde en décembre 2014, elle en revendique aujourd’hui plus du double, à savoir 13 millions.

Microsoft n’a pas dévoilé le montant de ce rachat mais le Wall Street Journal l’a chiffré entre 100 et 200 millions de dollars. L’entreprise américaine s’est contenté de commenter: « L’addition de Wunderlist au portefeuille de produits de Microsoft va parfaitement avec notre ambition de réinventer la productivité pour un monde mettant le mobile et (les services dématérialisés en ligne dans) le « cloud » d’abord ». La firme avait d’ailleurs déjà racheté d’autres applications dans ce domaine: Accompli pour 200 millions de dollars et Sunrise pour 100 millions de dollars.

Salesforce avance aussi ses pions

Elle avait aussi mis la main sur LiveLoop, une start-up à l’origine d’une application permettant de partager des présentations PowerPoint (un des logiciels d’Office) ou des documents PDF en ligne. Microsoft fait tout pour contrôler le marché des assistants personnels. L’Américain n’est cependant pas le seul à vouloir se positionner sur ce marché: Salesforce a annoncé le 1er juin avoir racheté Tempo.

L’exploitation commerciale de Wunderlist est basée sur un modèle freemium. Les listes peuvent être partagées avec d’autres utilisateurs, mais la collaboration est limitée sur la version gratuite. Une version payante, plus évoluée, est disponible pour les professionnels travaillant en équipes. Elle coûte 4,99 dollars par mois aux Etats-Unis. Dans la même veine, il existe aussi Any.Do, qui revendique aujourd’hui plus de 5 millions d’utilisateurs web et mobiles. C’est la deuxième application de « To do list » la plus populaire aux Etats-Unis, juste devant l’application Wunderlist.

Avant son rachat, 6Wunderlinker a été financé par Sequoia capital, Atomico et Earlybird venture capital depuis sa création en 2010.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This