ActualitéActualité Start Me UpStart Me Up

Albert Asséraf: « Il faut aller plus loin dans la relation grands groupes-start-ups »

Albert Asséraf est directeur général stratégie, études et marketing de JCDecaux France et président de Neuilly Nouveaux Medias. Cette association créée en 2010 souhaite rapprocher les petites entreprises des grands groupes. Elle est à l’initiative d’un appel à projets où les start-ups retenues sont hébergées pendant deux ans par une grande entreprise de Neuilly.

L’association lancée à l’initiative de la ville de Neuilly-sur-Seine veut favoriser les relations entre start-ups et grands groupes. Que proposez-vous concrètement et comment comptez-vous faire évoluer votre projet ?

Neuilly Nouveaux Médias est une association créée en 2010 à l’initiative de la Ville de Neuilly-sur-Seine. Destiné aux créateurs de start-up dans le domaine des nouveaux médias, le programme de «Neuilly nouveaux médias » offre aux entreprises innovantes sélectionnées sur appel à projets, la possibilité d’être hébergées pendant deux ans par une grande entreprise de Neuilly. Ces entreprises, comme Chanel, M6 ou encore Deloitte, UGC et JCDecaux, permettent aux entrepreneurs de bénéficier d’un suivi et d’un appui personnalisés.

Aujourd’hui, nous souhaitons aller plus loin. La première étape consiste à interroger plus largement les start-ups sur leurs problématiques et attentes envers les grandes entreprises. Nous avons donc lancé une étude, réalisée par FaberNovel, pour enrichir la réflexion et identifier les leviers les plus pertinents d’accompagnement.

Frenchweb : Quelles sont aujourd’hui les principales problématiques auxquelles sont confrontées les start-ups lorsqu’il s’agit de travailler avec les grands groupes ?

neuilly-nouveaux-mediasAlbert Asséraf : Elles sont multiples, mais l’essentiel, c’est de constater qu’il y a de part et d’autre une véritable volonté de travailler ensemble, d’innover, de créer de nouvelles activités. Bien entendu, les différences de taille, d’activité, de culture nécessitent de trouver des modes de collaboration adaptés et pertinents. Par exemple, les processus et délais de prise de décision autour d’un projet dans une grande entreprise ne sont pas toujours adaptés au rythme de développement de start-up pour lesquelles les décisions du quotidien revêtent une importance parfois vitale.

On peut aussi citer la complexité des organisations des grandes entreprises, qui rend souvent long et difficile le parcours des start-ups qui souhaitent nouer un premier contact. C’est un réel enjeu pour les grandes entreprises comme JCDecaux de s’impliquer durablement aux côtés des jeunes entrepreneurs dont la culture de l’innovation est un levier de développement économique. A l’inverse, il est évident que pour les start-ups, les grandes entreprises doivent représenter une source d’activité et de développement commercial.

NNM

Comment améliorer les relations et quelles sont les synergies possibles ?

C’est un sujet de fond auquel nous sommes très attachés. Mieux comprendre le fonctionnement des start-ups qui fabriquent, avec nous, le tissu économique d’aujourd’hui et de demain est une étape préalable indispensable. Pour que les collaborations soient fructueuses et satisfaisantes pour les deux parties, il est important d’apprendre à se connaitre et d’engager des relations sur le long terme.

Les start-ups apportent aux grands comptes une approche singulière de l’innovation, une culture de l’entrepreunariat forte et une capacité à développer des innovations à un rythme accéléré. Faire se rencontrer la créativité des start-ups et les impératifs industriels ou de mise sur le marché des grandes entreprises est un défi que nous devons relever ensemble, au bénéfice du développement économique de tous. Cela impose à chacun de s’adapter et à tous ceux qui accompagnent les start-ups – entreprises, villes, incubateurs, pôles de compétitivité – de mettre en place des mesures concrètes et opérationnelles d’accompagnement.

Le questionnaire est disponible ici.

Note: Les réponses seront traitées de manière anonyme et les principales conclusions de l’étude seront rendues publiques.

[PUBLIREDACTIONNEL]

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Albert Asséraf: « Il faut aller plus loin dans la relation grands groupes-start-ups »
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link