ActualitéComInvestissementsLes levées de fondsStartup

Exclusif – Recommend boucle une deuxième levée de fonds

Victoria a décidé de partir à Barcelone cet été mais problème, elle ne sait pas où loger. Plutôt que de passer des heures sur des sites de réservation en ligne à essayer de trouver le bon plan qui lui correspond, elle se dit que ce serait mieux de bénéficier des conseils de ses amis s’y étant déjà rendus ou des plus grands fans de la capitale catalane. Parce que la recommandation est une levier majeur de l’acte d’achat, Nicolas Mendiharat a co-imaginé une application qui concentre les bons plans de façon personnalisée.

C’est la quatrième start-up fondée par l’ancien dirigeant de TravelHorizon. Elle s’appelle Recommend et vient de réaliser une deuxième levée de fonds de 800 000 euros auprès de Xavier Niel (Kima Ventures), Charles Beigbeder (Gravitation), Carlos Da Silva (fondateur de Go Voyages/Odigeo) et Guillaume Victor-Thomas (fondateur et PDG Ecotour). Le ticket moyen d’investissement est compris entre 50 000 et 100 000 euros. Le fondateur demeure actionnaire majoritaire.

Xavier Niel, Charles Beigbeder et Carlos Da Silva investissent

Nicolas Mendiharat, PDG de Recommend
Nicolas Mendiharat, PDG de Recommend

Il s’agit de s’appuyer sur les avis des personnes en lesquelles on a vraiment confiance pour archiver, organiser et partager des expériences par thèmes ou lieux. Le concept, bien que différent, rappelle celui de LovethisLovelist et de Wist. La différence? La majorité des autres applications de recommandation cible une seule thématique quand Recommend permet aussi bien de s’échanger des conseils sur une application mobile, une baby-sitter, un plombier, un spa ou un restaurant par exemple.

A l’occasion de la conférence Le Web en décembre 2012, l’application avait été lancée en version bêta. Début 2013, Recommend levait 450 000 euros grâce à un premier tour de table auprès d’une vingtaine de business angels dont Loïc Le Meur (Seesmic, LeWeb), Catherine Barba (ex-Digital Factory et Malinea, Fondatrice de Catherine Barba Group), Xavier Garambois (Vice-President, European Consumer Business de Amazon),et Vincent Karachira (Fondateur et PDG de Next Performance). Durant toute l’année 2013, cinq personnes ont travaillé au développement d’une version officielle. Elle fut lancée sur l’Apple store en novembre 2013.

20 000 recommandations de professionnels

Sur Recommend, les conseils des amis réels de l’utilisateur se mêlent aux avis d’experts professionnels. L’utilisateur choisit ceux qu’il a envie de suivre en fonction de ses propres intérêts. Il peut également suivre les posts de certains blogueurs référents, du magazine Elle, de Time Out, etc. 300 à 400 professionnels ont déjà posté environ 20 000 recommandations. « L’objectif est de multiplier ce nombre par dix d’ici fin 2014 » indique  Nicolas Mendiharat.

Le PDG de Recommend revendique « quelques milliers d’utilisateurs actifs » mais refuse d’annoncer un audience précise.  « La première levée de fonds m’a permis de financer tout le démarrage, les effectifs sont passés à 8 personnes et avec ce deuxième tour de table de 800 000 euros j’espère couvrir l’activité de l’entreprise recommend-jusqu’en mai 2015″ décrit le PDG de Recommend, Nicolas Mendiharat. 80% de cette somme sera consacrée à l’amélioration du produit (ergonomie, base de données, algorithme…), le reste aux frais de fonctionnement et au marketing.

 

« Le modèle économique n’est pas encore en place »

Le PDG prévoit d’embaucher deux développeurs cette année. Mais ne lui parlez pas encore de rentabilité: « On entend dégager un chiffre d’affaires d’ici mi-2015, confie-t-il. Quand on monte un service comme celui-là, on sait très bien que le chiffre d’affaires à six mois est difficilement prévisible ». Il entend d’abord se consacrer à bâtir une audience qualifiée, qu’il juge « extrêmement monétisable si basée sur la confiance ».

Le modèle économique « n’est pas en place et ne le sera pas tout de suite » reconnaît-il. Mais à terme, le fondateur de la start-up espère engendrer des recettes grâce à l’introduction de liens sponsorisés, du même type que ceux qui s’affichent lorsqu’on fait une recherche sur Google. En revanche, les avis sponsorisés, « il n’y en a certainement pas et il n’y en aura pas. Je les refuse catégoriquement, car cela biaiserait la relation de confiance » insiste-t-il.

En septembre sera lancée officiellement une WebApp en responsive design. En revanche, la version Android n’est pas pour tout de suite.

Frenchweb avait rencontré Nicolas Mendiharat lors de Le Web 12:

Lire aussi: [Bon App’] Recommend, les meilleures recommandations de personnes de confiance

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “Exclusif – Recommend boucle une deuxième levée de fonds”

  1. Ce concept et cette appli n’ont pas d’avenir. L’app est laborieuse, aucune seduction graphique et la recommandation est deja traitee bien mieux par des acteurs qui offrent des millions d’avis ou d’experiences. Etrange que ces investisseurs avises se retrouvent dans ce modele ininteressant pour l’utilisateur et l’annonceur.

  2. Mieux vaut 100 avis d’inconnus qu’1 avis d’une connaissance. Cette application est vraiment nulle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This