BusinessRetail & eCommerceStartup

Entretien avec Stéphanie Pelaprat, CEO de Restopolitan

Créé en 2007, Restopolitan vient de faire l’actualité du web avec l’annonce la semaine dernière d’un premier tour de table de 1M € auprès d’une dream team d’entrepreneurs-investisseurs :

Jaina Capital ( Marc Simoncini – Meetic)
Kima Ventures (Xavier Niel – PDG d’Iliad et Jérémie Berrebi)
Steve et Jean Emile Rosenblum (Pixmania)
Jacques-Antoine Granjon et Ilan Benhaim (Vente Privée)
Jean David Blanc (Allociné)
Oleg Tscheltzoff (Amen et Fotolia)
Jonathan Benassaya (Deezer)
Thomas Langmann

Avant d’être visible sur le web, Restopolitan a créé et commercialisé auprès de nombreux restaurants dont quelques grandes tables un : Table Management System (Cahier de réservation électronique), logiciel à l’origine de la constitution du service B2C que propose aujourd’hui la société, la réservation en ligne dans 4000 restaurants en France. Grâce au logiciel installé dans les commerces, les bases de données sont mises à jour en temps réel. Restopolitan distribue une plateforme d’affiliation à des services et sites web comme Dismoiou, 20 minutes et a lancé RestoPrivé, son site de ventes évènementielles de menus à prix réduits dans des restaurants sélectionnés.

Le tour de table réalisé par Restopolitan va lui permettre de développer sa présence indispensable sur les mobiles (iPhone, iPad, Windows Phone) et d’étendre son service en Europe. Aujourd’hui, la start-up emploie 17 personnes.

Entretien avec Stéphanie Pelaprat, CEO de Restopolitan

parrainez FrenchWeb

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Entretien avec Stéphanie Pelaprat, CEO de Restopolitan
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link