ActualitéMarketing & Communication

[Exclu LeWeb’11] Kobojo lance un nouveau social game

Kobojo, leader européen du social gaming, profite de sa présence sur LeWeb’11 pour annoncer le lancement d’un nouveau jeu : Atlantis Fantaisy.
Le concurrent de Zynga a récemment ouvert plusieurs bureaux, à Madrid et à Berlin, et confirme ainsi sa volonté de maintenir son leadership en Europe, s’appuyant sur une stratégie axée sur local pour percer les marchés. Kobojo, fondé en 2008, compte plus de 2,5 M/mois, et plus de 50M d’installation des jeux depuis la création.

Entretien en studio avec Guillaume Berthet, en charge de la relation client et des partenariats chez Kobojo.

2 commentaires

  1. Ah Atlantis Fantasy…..Ce jeu, à la base, était vraiment passionnant. Maintenant, les règles sont changées quasiment toutes les semaines, rendant ce jeu quasi injouable: 20 visites de voisins avec de l’énergie en cadeau, après plus rien. Avant, pour nourrir les animaux, on ne nous demandait pas d’énergie, maintenant c est une par animal. Nous avons des missions à rallonge, qui demande plus d’énergie que l on peut en recevoir!!!! Et j en passe et des meilleurs… Bref tout cela pour dire que ce jeu va finir aux oubliettes, car les créateurs font tout ce qu’ils peuvent pour bloquer les joueurs et les dégouter de ce jeu!! Quel dommage…..C est dommage, car il y a un graphisme très intéressant, et le jeu était à la base, vraiment passionnant! je souhaite que Kobojo reviennent sur leurs décisions qui n ont ni queue ni tête! A bon entendeur….

Bouton retour en haut de la page
[Exclu LeWeb’11] Kobojo lance un nouveau social game
Cybersécurité: GitGuardian lève 44 millions de dollars auprès d’Eurazeo
Comment construire sa stratégie de Content Marketing, avec Gregory Nicolaidis, CEO de YouLoveWords
Marketing digital: focus sur des techniques de génération d’audience appliquées au BtoB
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable