ActualitéStartup

Exclu ! Mamba Nation: le concept, le modèle, les premières images

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Mimesis Republic ouvre ce soir la version beta de Mamba Nation, une plateforme ludique que la société rêve comme une « révolution dans le monde des réseaux sociaux ».

Mamba Nation est un univers dédié aux 13-25 ans qui relie vie réelle et virtuelle sur les réseaux sociaux. On accède à Mamba Nation par une série d’application Facebook, ou depuis le site www.mambanation.com mais via des sites web de partenaires et d’annonceurs, les blogs des utilisateurs…).

Une expérience web de chat et de jeux à base d’avatars qui se vit depuis et vers Facebook. Chaque moment-clé vécu dans le virtuel s’affiche sur le mur Facebook du vrai profil et s’insère ainsi dans la « vraie vie ». L’application permet de chatter, se faire des amis, s’amuser avec eux, de draguer, de danser, de chanter… En clair, tout ce que les adolescents n’osent pas nécessairement faire dans la vie réelle. Le tout, dans un univers graphique qui tranche nettement avec celui des jeux d’arcade qui prospèrent sur Facebook. Un nouvel univers visuel inédit arrive aujourd’hui dans le monde des réseaux sociaux !

Des partenariats avec Allociné, Dailymotion, Puma, Trace TV et Universal Music sont déjà signés pour enrichir l’expérience de partage, d’échange et de personnalisation.

Mamba Nation était, avant son ouverture  ce soir, en closed beta depuis juillet 2010 avec 175 000 inscrits. En modèle de base freemium,, Mamba Nation va jouer la carte des items payants pour que 3 à 10% des joueurs fiancent le service. Son déploiement international est prévu pour fin 2011/début 2012.

A propos de Mimesis Republic: Co-fondée par Nicolas Gaume et Sébastian Lombardo en 2007,  basée à Paris et Bordeaux, elle spécialisée dans les technologies plurimedia (réseaux sociaux, web, jeux vidéo). Mimesis compte 47 personnes. La société a fianalisé un premier tour de table de 4.74 M € en deux étapes en 2007 et 2009 et vient d’annoncer un second tour  de 6.5 M € , réalisé pourtant en mai 2010 auprès d’ Artémis (www.groupeartemis.com), Verlinvest (www.verlinvest.be), DotCorp (société d’investissement de Steve & Jean-Emile Rosenblum), Jaïna Capital et Kima Ventures.

Entretien exclusif et premières images avec Nicolas Gaume, CEO de Mimesis Republic.


6 commentaires

  1. Testé ce vendredi 8 avril à midi :

    « Attention ton ordinateur MAC n’est pas supporté. Tu dois utiliser un ordinateur avec le système d’exploitation Windows. Nous travaillons dur pour rendre le service compatible avec ton ordinateur ! »

    Cela ne fonctionne pas sur OS X et je ne risque pas d’utiliser Windows !!!

    Si il en est de même pour IPod et IPod cela va limiter sérieusement le potentiel de ce chat en 3D…

    Pat

    1. lol limité pour toi, mais ne t’inquiètes pas pour mamba nation, il y a suffisament de PC pour qu’ils ne soient pas limité.

Bouton retour en haut de la page
Exclu ! Mamba Nation: le concept, le modèle, les premières images
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media