ActualitéData RoomMarketing & Communication

Facebook affirme que la publicité est désormais plus chère sur mobile

Carolyn Everson, la vice-présidente marketing du réseau social, a récemment déclaré que sur Facebook la publicité mobile était désormais plus onéreuse que les campagnes de display classiques sur ordinateur.

Carolyn Everson a ainsi affirmé que le CPM sur mobile était plus élevé que sur le CPM des navigateurs web, sans préciser toutefois quel était le montant de cette différence. Cette variation pourrait néanmoins s’expliquer par le fait que la colonne réservée aux annonceurs située à droite du fil d’actualité de Facebook n’apparait pas sur mobile.

Interrogé sur cette déclaration, Greg Stuart, le CEO de la Mobile Marketing Association, a déclaré qu’il ne pouvait donner un chiffre moyen du CPM sur mobile et qu’en donner un serait tout simplement trompeur compte tenu des grandes disparités observées sur le marché.

Greg Stuart a toutefois reconnu, qu’aujourd’hui les professionnels du marketing ne consacraient, en moyenne, encore que 2% de leur budget global au mobile. Pour pallier ce retard, l’association a récemment recruté Jim Stengel, ancien CMO du cabinet Procter & Gamble, afin de renforcer les actions d’évangélisation à mener sur les différents marchés.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Facebook affirme que la publicité est désormais plus chère sur mobile
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021