ActualitéMarketing & CommunicationServices

Facebook lance une plate-forme B2B pour lutter contre les cyber-attaques

Facebook a annoncé cette semaine la création d’une nouvelle plateforme baptisée ThreatExchange afin d’aider les entreprises à lutter contre les cyber-menaces. Pour cette opération, le réseau social s’est associé à Yahoo et à Pinterest. « Ensemble, nous allons protéger une part non négligeable d’internet », annonce Facebook cité par le Financial Times.

Concrètement, les entreprises pourront partager leurs propres expériences sur la manière dont les hackers procèdent pour pénétrer leurs systèmes. Objectifs : prévenir les effractions et renforcer la sécurité des données. Le modèle de ThreatExchange s’inspire du réseau de sécurité utilisé en interne par Facebook, et sur lequel les collaborateurs échangent déjà leurs recommandations.

La diversification de Facebook

Mais Facebook a aussi tout intérêt à diversifier ses activités purement sociales. Les besoins des entreprises en matière de cyber-sécurité, et particulièrement des multinationales, explosent. L’onde de choc lors de l’attaque contre Sony Pictures en novembre 2014, provoquée selon le FBI par la Corée du Nord, raisonne encore aux Etats-Unis.

Le premier réseau social du monde affirme que l’usage de cette plateforme B2B sera gratuit, contrairement aux autres systèmes de détection d’attaques. Pour l’heure, les dirigeants de Facebook estiment que le réseau est légitime, car il « est bien positionné (grâce à) son modèle de partage social ».

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Bouton retour en haut de la page
Facebook lance une plate-forme B2B pour lutter contre les cyber-attaques
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya