AcquisitionActualitéAsieBusinessFoodTechInvestissements

FoodTech : Alibaba veut s’offrir la totalité d’Ele.me

Rien ne freine l’appétit d’Alibaba. Le géant chinois du commerce en ligne s’apprête en effet à mettre la main sur l’entreprise chinoise Ele.me, spécialisée dans la livraison de repas à domicile. Jusqu’ici, Alibaba et sa filiale financière Ant Financial détenaient 40% du capital de la société. Le mastodonte chinois entend désormais passer à la vitesse supérieure en rachetant les 60% des parts restantes, détenus par plusieurs investisseurs. Parmi ces derniers, on retrouve notamment Baidu, qui avait cédé en août 2017 son activité de livraison de repas Baidu Waimai à Ele.me pour 500 millions de dollars. Si Alibaba parvient à s’offrir la totalité du capital d’Ele.me, l’opération pourrait valoriser la société à hauteur de 9,5 milliards de dollars, selon Bloomberg.

Créée en 2008 par Jia Kang et Xuhao Zhang, Ele.me développe une application mobile de livraison de repas. La société basée à Shanghai assure les livraisons via des scooters électriques, plus respectueux de l’environnement, alors que la Chine est le premier pollueur de la planète. A ce jour, Ele.me revendique 260 millions d’utilisateurs dans 2 000 villes chinoises, qui commandent des repas auprès de 1,3 million de restaurants.

Une acquisition pour devenir le leader en Chine 

Pour se développer, la société chinoise peut compter sur le soutien fidèle et régulier d’Alibaba. Après avoir injecté 1,25 milliard de dollars dans Ele.me en avril 2016, le mastodonte du commerce en ligne a de nouveau injecté 1 milliard de dollars dans le service de livraison de repas à domicile en juin 2017. L’acquisition de l’entreprise par Alibaba apparaît donc comme une étape logique dans la stratégie de la firme de Jack Ma.

Cependant, sur le marché de la livraison de repas à domicile, Alibaba devra faire face à un acteur de poids, à savoir Meituan-Dianping, groupe chinois né de la fusion en octobre 2015 de Meituan et Dianping. Positionné sur le créneau O2O (online-to-offline), Meituan-Dianping, qui a levé 4 milliards de dollars en octobre dernier, propose notamment la livraison de repas à domicile avec une force de frappe considérable puisque l’entité revendique pas moins de 280 millions d’utilisateurs. Cette puissance intéresse le géant chinois Tencent, qui a investi à plusieurs reprises dans le groupe. Cependant, en mettant la main sur Ele.me, Alibaba entend bien couper l’herbe sous le pied de Tencent pour s’imposer sur le segment de la FoodTech en Chine. Et pour cause, d’après le cabinet de conseil Analysys, Ele.me détient 48,8% du marché, devant Meituan et ses 43,1%. Selon cabinet iiMedia Research, 25,5 milliards de repas ont été livrés en Chine en 2017 tandis que 343 millions d’internautes chinois ont commandé des plats en ligne sur la période. Dans ce contexte, Alibaba ne compte faire qu’une bouchée de la concurrence.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This