ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

WebForce 3 lève 3 millions d’euros pour accélérer son développement

Le montant

WebForce 3, start-up spécialisée dans les formations aux métiers du Web, annonce avoir levé 3 millions d’euros auprès d’Odyssée Venture et d’Impact Partenaires. En mai 2016, elle avait déjà levé 1,2 million d’euros.

Le marché

À l’origine, WebForce 3 a été créée sous une forme associative puis a opté pour le statut de SAS et d’Entreprise Sociale et Solidaire à la suite de sa première levée. La société est née du constat de l’inadéquation entre offre et demande sur le marché de l’emploi lié à la transformation numérique. Pour y répondre, WebForce 3 propose une formation intense au métier de développeur intégrateur Web. Celle-ci est dispensée pendant 3 mois sous format présentiel (490 heures), complétée par une plateforme d’e-learning. Il existe 25 centres, situés à Paris, Lille ou encore Lyon. Dans ce secteur d’activité, on peut aussi citer l’École 42 de Xavier Niel.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée, WebForce 3 souhaite financer le développement de son réseau, de sa plateforme d’e-learning et de son offre de formation. WebForce 3 prévoit d’ouvrir une dizaine d’établissements en propre et de développer la franchise. De nouvelles offres de formations vont également être lancées. Déjà présent au Luxembourg, WebForce 3 souhaite se développer davantage à l’étranger.

WebForce 3, les données clés

Fondateur : Alain Assouline
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : formation de nouveaux professionnels du numérique
Financement : 4,2 millions au total

Un commentaire

  1. Bonjour,
    À travers cet article, le passage par le statut associatif avant de faire le grand saut vers une SAS m intéresse. Avez vous d autres exemples? Les avantages et inconvénients?
    Au plaisir de vous lire.
    Olivier Rey

Bouton retour en haut de la page
WebForce 3 lève 3 millions d’euros pour accélérer son développement
[Série B] GitGuardian lève 44 millions de dollars auprès d’Eurazeo
[SEED] La startup niçoise Livmed’s lève 2 millions d’euros pour son service de livraison de médicaments
[SEED] FinTech: la startup française Aria lève 4 millions d’euros auprès d’Otium Capital
Marketing digital: focus sur des techniques de génération d’audience appliquées au BtoB
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce