/ FW 500A la uneActualitéFinTech

[FW 500 Fintech] 2ème du Top 30, HiPay entre dans une nouvelle phase

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

HiPay, la spin-off de HiMedia spécialisée dans le paiement en ligne, arrive au 2ème rang du FrenchWeb 500, «spécial Fintech». Depuis le début d’année, HiPay a traversé de nombreux remous, en raison d’un conflit entre les deux actionnaires historiques, Cyril Zimmermann (HiMedia) face à Benjamin Jayet (BJ Invest), ce dernier étant finalement devenu actionnaire majoritaire de HiPay avec 28% des parts. HiPay, pépite française du paiement en B2B, entre donc dans une nouvelle ère capitalistique et sans doute managériale. Ses prétentions toutefois restent inchangées.

Après la séparation avec HiMedia fin 2014, HiPay est sortie peu à peu du micro-paiement, – devenu marginal au sein de son activité, pour s’orienter vers le potentiel de la monétique  (transactions, e-carte bleue, transferts, wallet). Au total, elle revendique aujourd’hui une offre de 220 méthodes de paiement dans le monde couvrant 150 devises.

Les technologies prédictives en ligne de mire

Pour 2015, la société parisienne affiche un chiffre d’affaires de 26 millions, soit 12% de croissance, notamment après avoir multiplié par deux les revenus de la monétique. «Nos revenus sur le micro-paiement sont stabilisés; ils représentent à peine 10% en terme de volume d’affaires, contre 90% des volumes sur la monétique». Son résultat net des sociétés consolidées (présentes dans six pays étrangers) est cependant en perte de 2,8 millions d’euros. A l’été 2015, elle s’introduisait également sur le marché EnterNext sur une valorisation à 70 millions d’euros.

Sans en dévoiler davantage, HiPay est donc en capacité de développer de nouvelles technologies basées sur le machine learning. Concrètement, dans le secteur des FinTech, il s’agit d’utiliser les données pour réaliser des prévisions financières (credit score), de la prise de décision en matière d’investissement, de l’extraction des données elle-même à chaque paiement sur le Web, ou encore la détection de transactions frauduleuses du côté de l’émetteur.

Quels sont les autres secrets de la croissance chez HiPay? Quelles ont été les erreurs qui ont été commises? Les réponses de Gabriel de Montessus, directeur général chez HiPay Group.

REVOIR: L’interview de Gabriel de Montessus, directeur général de HiPay, (avril 2016.)

Date de création: 1996 (HiMedia Group), 2001 création de la société, séparation fin 2014 pour créér HiPay Group

Activité: prestataire de paiements

Siège: Paris

Dirigeant: Gabriel de Montessus, DG

Concurrents: Ingenico, Be2bill (Dalenys)

VOIR le classement: 

 

LIRE aussi: [FW500] Le classement des 500 premières entreprises de la Tech française

Pour article3

Bouton retour en haut de la page
[FW 500 Fintech] 2ème du Top 30, HiPay entre dans une nouvelle phase
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis France : « Le crédit est une solution utile pour financer la transition écologique »
Qonto se renforce en Allemagne avec le rachat de son concurrent Penta
[Silicon Carne] Retour sur la NFT NYC, le « SXSW du monde Web3 »

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media