/ Brand ContentTech

[FW Radar] BrightLock, la solution d’Havr pour déverrouiller les portes grâce à votre smartphone

[Contenu réalisé en partenariat avec Digital InPulse]

Les premières esquisses de la BrightLock sont le fruit d’un projet étudiant. Ayant à cœur de porter le projet jusqu’au bout, Alexandre et Simon ont fondé Havr en octobre 2017, à l’âge de 22 ans. Aujourd’hui, 2 ans après, tous deux ingénieurs diplômés de l’Université de Technologie de Compiègne, Alexandre et Simon portent le projet avec près de 20 collaborateurs. 
Havr est l’un des deux lauréats lillois pour le concours Digital InPulse, organisé par Huawei.

Plus de détails avec Simon Laurent, CEO de Havr:

À quel besoin répond votre service / Quel problème résout-il?

BrightLock est la première solution Smart Access en LiFi. Elle permet d’ouvrir n’importe quelle porte, grâce au flash de votre téléphone et laissez entrer qui vous souhaitez de façon sécurisée, simple et flexible. BrightLock, est un écosystème composé d’une application mobile et web, associé à un produit connecté révolutionnaire. La combinaison des deux bouleverse la façon dont vous accédez et gérez vos infrastructures et espaces de travail.

Quelle est votre proposition de valeur?

BrightLock offre la possibilité d’une gestion des accès plus ouverte, plus agile. Elle est pensée pour grandir avec les entreprises globales et  permet de gérer les accès des prestataires, employés et clients de manière simple et intuitive. Elle est le premier pas vers le développement de la Freelance Economy, et permettra à chaque entreprise d’accueillir des talents du monde entier.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions? Que recherchent-ils? Quels sont leurs usages?

Nous travaillons avec des acteurs majeurs de la PropTech et de l’immobilier. Pour les bâtiments de demain, il faut réapprendre à gérer les espaces. Le partage des accès via une application permet de moduler plus simplement les espaces. Un bureau la journée peut se transformer en QG d’asso le soir par exemple. Cette flexibilité est rendue possible grâce à la gestion des accès. Nous travaillons également sur d’autres cas d’usage avec des acteurs industriels, dans la gestion des postes sensibles par exemple.

Quel est votre plan de développement?

À court terme, nous concentrons nos efforts sur le B2B. Notre objectif aujourd’hui est de construire une marque de confiance en développant des partenariats avec des entreprises clés. En 2022, nous souhaitons inonder le marché des particuliers via notre réseau de partenaires et devenir la première serrure connectée sur toutes les portes.

Quels sont vos enjeux?

Aujourd’hui, nous structurons une équipe commerciale significative pour accélérer notre conversion de leads, trouver des partenaires pour réaliser 2 à 3 extensions technologiques. Notre objectif est de signer 6 à 10 contrats à volume élevé avec des grandes entreprises. Mais également, nous développons notre gamme de produits. L’année prochaine, nous souhaitons dupliquer ce même modèle sur l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre et le Benelux et devenir le leader européen de l’accès intelligent B2B.

Qui sont vos concurrents? Qu’est-ce qui vous distingue d’eux?

En Europe, nos principaux concurrents sont Nuki, Somfy, Glue. Ce qui nous différencie, c’est la technologie. Nos concurrents utilisent principalement du Bluetooth, nous sommes les seuls à utiliser la lumière. Le Bluetooth, bien que très efficace pour diffuser de la musique, n’a pas été conçu pour la sécurité. Le Li-Fi, si.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire? Pourquoi?

François Péccoud, âgé de 75 ans. Polytechnicien, chercheur, il a monté plusieurs sociétés et vers 55 ans, il a pris la présidence de l’université de Compiègne. C’est un personnage que j’admire pour sa maîtrise du langage: dans une réunion, personne ne va à son encontre. Quand nous l’avons rencontré, il a bien démonté  notre projet mais dans une démarche constructive!

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi? 

WhatsApp, Spark, Slack pour mon organisation personnelle, Notion, un outil de gestion de société. Il est très collaboratif et très simple d’utilisation. C’est une sorte de gros Wikipédia interne. Et l’app BrightLock pour entrer au bureau le matin.

Les 5 événements Tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi:

Le CES, c’est un passage obligé dans la Tech, le Web Summit pour les Mentor Hours, l’IFA pour prospecter sur le marché européen et pour la qualité des contacts, Viva Technology qui s’impose comme LE rendez-vous Tech français, et le SIDO un bon salon pour l’iOT

Une startup à nous faire découvrir?

BassMe, qui a lancé un « caisson de basses personnel » qui vous permet de ressentir le son.

Les données clés

  • Fondateurs: Simon Laurent et Alexandre Ballet
  • Date de création: Octobre 2017
  • Siège: Compiègne
  • Levées de fonds: 1M en juillet 2018 auprès de business angels, 1,7M en mars 2019 en dette auprès d’un pool de 6 banques
À propos

Huawei organise depuis 2014 le programme Digital InPulse qui soutient l’excellence des start-ups françaises, en leur proposant un voyage d’affaires (Learning expedition) en Chine du Sud dans la « Bay Area », afin de leur présenter des opportunités de développement à l’international.

Digital InPulse rayonne d’ores et déjà dans 4 grandes métropoles françaises, et fédère un écosystème de partenaires en région. L’édition 2019 s’ouvre dorénavant aux start-ups d’Ile-de-France par le biais d’auditions à Paris dans le cadre de Viva Technology.  Digital InPulse, c’est avant tout 50 start-ups accompagnées depuis 5 ans dans les grands domaines d’excellence comme l’Internet des objets, le Big Data ou encore le domaine des mobilités.

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[FW Radar] BrightLock, la solution d’Havr pour déverrouiller les portes grâce à votre smartphone
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
Alphabet
Désormais dirigé par Sundar Pichai, que va faire Alphabet de ses filiales non rentables?
CapitalG (ex-Google Capital) prend une participation minoritaire dans Dataiku
[FW500] Comment le Français Numberly est devenu un marketing technologist mondial
Sequoia lève 2,4 milliards de dollars pour investir dans les pépites chinoises
Radars: le ministère de l’Intérieur épinglé par la CNIL pour sa politique de stockage des données
Copy link