ActualitéBusinessFocusManagementStartupStartup du jour

[FW Radar] HireSweet, l’outil pour trouver le meilleur profil de développeur grâce à l’IA

HireSweet a été fondée par Ismael Belghiti, Paul Bachelier et Robin Choy en octobre 2016. Grâce à l’intelligence artificielle, la plateforme va chercher le meilleur profil de développeur pour l’entreprise.

Plus de détails avec Robin Choy, co-fondateur d’HireSweet.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Robin Choy, co-fondateur d’HireSweet: Les entreprises tech, en particulier les start-up, ont des difficultés à recruter des développeurs informatiques. Il y a plus d’offres d’emploi que de demandes et les stratégies de recrutement classiques ne fonctionnent plus. Notre solution permet de recruter son équipe technique en s’adressant aux développeurs en recherche passive d’emploi (63% du marché selon Stack Overflow) qui ne feront jamais la démarche de venir postuler chez vous et qui nécessitent que vous les contactiez de manière directe et personnalisée.

Quelle est votre proposition de valeur?

La phase de recherche des candidats est extrêmement fastidieuse et prend du temps: en moyenne 90% du temps d’un recruteur ou d’un cabinet de recrutement. Nous automatisons cette étape en collectant l’ensemble de la donnée et en l’analysant de manière intelligente comme un expert le ferait: en comprenant les différentes technologies maîtrisées, les entreprises parcourues, les centres d’intérêt, etc.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Les utilisateurs sont en grande majorité des start-up tech (eFounders, Bankin, Deezer, etc.) qui ont de très bonnes missions à proposer mais ne savent simplement pas comment atteindre les candidats susceptibles d’être intéressés. C’est généralement le CEO ou CTO qui contacte les candidats.

Quel est votre plan de développement?

Nous souhaitons en 2018 doubler notre équipe de 11 personnes.

Nos enjeux technologiques sont massifs: nous allons consacrer l’essentiel de nos efforts sur cela. C’est la raison pour laquelle nous utilisons nos propres outils afin de constituer une équipe d’ingénieurs et de chercheurs de premier rang pour continuer notre développement.

En parallèle, nous allons étoffer notre équipe dédiée à l’accompagnement clients: la volonté est toujours de garder 80% de software et 20% d’humain.

Quels sont vos enjeux?

Le succès de notre solution est prouvé, et le marché aussi: 150 entretiens ont eu lieu au mois de novembre. Nous avons conclu en octobre une levée de fonds de 1,5 million d’euros auprès de deux des principaux fonds européens (GFC et Kima Ventures) et de business angels de premier rang.

Nous avons dû jusqu’ici temporiser une grande proportion de clients qui souhaitaient nous utiliser car notre solution n’est simplement pas adaptée à tout le monde (en particulier aux équipes tech de moins de 5 personnes). Notre principal enjeu est maintenant de continuer notre développement et de nous préparer à rendre notre outil disponible à un plus grand nombre, aujourd’hui en France et demain en Europe et aux Etats Unis.

Qui sont vos concurrents?

Les entreprises qui parviennent à recruter et qui passent par des services externes font aujourd’hui appel:

  • Soit à des cabinets de recrutements, qui font le même travail de contact des candidats mais sans l’efficacité qu’a l’entreprise quand elle le fait elle-même (les candidats potentiels répondent 3 fois plus quand c’est une personne de leur future entreprise qui les contacte) et pour 2 fois plus cher.
  • Soit par des job boards ou plateformes sur lesquelles les candidats doivent s’inscrire – dans ce cas elles se privent de la majorité des candidats qui ne feront jamais la démarche d’être en recherche «active».

Les données clés:

  • Fondateurs : Ismael Belghiti, Paul Bachelier et Robin Choy
  • Date de création : 10 octobre 2016
  • Levée de fonds : 1,5 million d’euros auprès de GFC, Kima Ventures et des Business Angels
  • Siège : Paris

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Share This