ActualitéBusinessStartup du jour

[FW Radar] Hungry Up veut en finir avec la queue dans les restaurants

Maxime Trouche a fondé Hungry Up fin 2015. Cette application permet de choisir son plat, son restaurant et l'heure à laquelle on souhaite manger. Il suffit ensuite de se présenter au restaurant. La place est réservée et le plat est servi dans la foulée.

Plus de détails avec Maxime Trouche, CEO et confondateur d'Hungry Up.

FrenchWeb: Quel problème résout Hungry Up?

maxime-troucheMaxime Trouche, CEO et fondateur d'Hungry Up: Beaucoup de professionnels se plaignent de journées trop longues et éprouvantes. Une vraie pause serait nécessaire le midi, mais l'attente (des cartes, de la commande, cuisson et addition) nous décourage la plupart du temps. Deux options s'offrent alors à nous: sauter le repas ou le déjeuner sur le lieu de travail. Dans les deux cas, il est impossible d'attaquer l'après midi avec la même énergie que le matin.  

Quelle est votre proposition de valeur? 

Grâce à la pré-commande et au paiement à l'avance, nous supprimons l'attente au restaurant, et nous permettons de déjeuner en 20 minutes sans stress.

Coté restaurateur, l'équipe gagne du temps avant le rush (encaissements à l'avance, anticipation des cuissons), et les établissements font plus de couverts. 

Que recherchent vos utilisateurs?

Elle s’adresse aux actifs pressés, qui souhaitent faire une vraie pause le midi, et ne pas manger devant l'écran. Nos premiers hungry-up-1clients indiquent également rechercher une alimentation saine, et le déjeuner au restaurant peut, par le choix des menus et le contexte de consommation, favoriser un repas plus équilibré. 

Enfin, la consultation de la carte des restaurants à proximité, ainsi que la mise en avant des plats «signature» (le plus apprécié) permet un choix rapide et ludique. 

Qui sont vos concurrents?

En France, nous n'avons pas encore identifié de service fiable sur ce créneau de la pré-commande. Certaines applications permettent cela dit de fluidifier l’expérience dans les restaurants grâce par exemple à la réservation instantanée.  Aux Etats-unis, le concurrent s'appelle Allset. Il propose un service de pré-commande intelligent et déjà bien abouti.  

Nous nous différencions en supprimant l'ensemble des phases chronophages en salle (attente des cartes, attente pendant la cuisson, attente de l'addition) pour un déjeuner rapide, efficace et réparateur. Pour l'instant, nous ciblons principalement les clients midi.

Quel est votre plan de développement?

Actuellement en forte croissance coté utilisateurs et restaurants partenaires, nous avons pour ambition d'occuper rapidement Paris, afin que chaque personne dans la capitale puisse trouver le moyen de déjeuner rapidement. L'international est déjà au coeur de notre stratégie. Le sujet sera d'actualité d'ici peu.

Coté application, de belles surprises attendent nos utilisateurs. Nourris par les retours de nos clients, nous travaillons sans relâche à l'amélioration de l'expérience, et à l'intégration des prochaines fonctionnalités clés. Nous avons beaucoup progressé ces derniers mois sur nos processus internes, au profit d'une évolution plus rapide du produit. Côté restaurants, les projets sont également nombreux, et la collaboration avec nos établissements partenaires a fait naître de nouveaux sujets R&D pour l'avenir. 

Quels sont vos enjeux?

Au coeur d'un écosystème Foodtech riche et très évolutif, nous souhaitons nous imposer rapidement sur le créneau de la pré-commande. Objectif en 2017: convaincre 1000 restaurants, et des dizaines de milliers d'utilisateurs. 

Nous recrutons actuellement de nouveaux talents afin de soutenir cette croissance, et porter les nombreux projets en cours. Parmi ces offres, développeurs, sales, account manager et profils marketings. L'aventure ne fait que commencer, et nous savons que la réussite dépend principalement du facteur humain.

Dans cette perspective de montée en puissance, l'automatisation et la mise en place des bon processus sont les plus gros enjeux du moment.

[tabs][tab title= »Hungry Up : Les données clés »]

Fondateur : Maxime Trouche

Date de création : fin 2015

Levée de fonds : 600 000 euros cet été auprès d’investisseurs privés et des premiers clients restaurateurs

Siège : Lyon

[/tab] [/tabs]

Lire aussi: Hungry Up lève 600 000 euros pour commander son repas avant d'arriver au restaurant

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This