ActualitéDistributionStartupStartup du jour

[FW Radar] La marketplace Wishibam veut allier immédiateté du online et complicité de l’humain

Créée en novembre 2015 par Charlotte Journo-Baur, Wishibam est une marketplace mode et beauté. Il est possible d'y retrouver des marques comme Puma ou encore Agnès B. Des assistants shopping sont présent gratuitement pour aider les utilisateurs désireux de se faire aider comme en magasin. Ils commercialisent désormais leur solution en marque blanche avec Mayassistant.

Plus de détails avec Charlotte Journo-Baur, fondatrice de Wishibam.

FrenchWeb: A quel besoin répond Wishibam?

Charlotte Journo-BaurCharlotte Journo-Baur, fondatrice de Wishibam: Nous répondons à un besoin bien précis, celui pour l’internaute de retrouver en ligne la qualité et la proximité d’un service en magasin. En effet, l'e-commerce explose mais ne satisfait pas complètement les attentes et les besoins des clients: le shopping en ligne reste impersonnel et froid, il n’y a pas de contact humain et souvent pas de service. Or 66% des français déclarent y attacher de l’importance. 

Wishibam est une réponse à cette insatisfaction du commerce en ligne. C’est une marketplace mode et beauté sur laquelle l’utilisateur peut choisir parmi 2500 marques. Sauf que chez nous, c’est comme dans une boutique, nos clients peuvent acheter seuls ou accompagnés. Sur notre application et notre site internet, nos clients ont un accès gratuit et illimité à une équipe d’assistants shopping, des experts qui les accompagnent et les conseillent comme le ferait un vendeur en magasin.

Quelle est votre proposition de valeur?

Nous voulons aller au-delà de la simple vente, pour offrir à nos clients une véritable expérience émotionnelle lors de l’acte d’achat. Nous voulons offrir à nos clients le meilleur des deux mondes, l’immédiateté du online et la complicité de l’humain, en recréant ce lien perdu entre client et commerçant. En passant par nous, les clients ne viennent plus seulement pour les marques, mais pour se faire conseiller par Charlotte, par Emma, par Maxime… Ils retrouvent l'accompagnement et le conseil dont ils bénéficiaient traditionnellement dans le commerce physique.

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Nous nous sommes lancés il y a un an. Pour l’instant, 80% de nos clients sont des femmes, et 70% d'entre elles ont entre 18 et 35 ans. Avec un panier moyen à 85 euros, nous nous adressons davantage à la CSP+. Néanmoins, notre service étant gratuit et sans obligation d’achat, nous nous adressons plus globalement à tous ceux qui veulent acheter des produits mode et beauté en ligne pour profiter de l’hyperchoix de notre marketplace, mais qui ont aussi besoin d’être conseillés et guidés. En un mot, à ceux et à celles qui veulent acheter en ligne, tout en bénéficiant des avantages de l’achat en magasin.

Aujourd’hui nos clients sont très connectés, à l’affut des tendances et des nouveautés. 

Quel est votre plan de développement?

Aujourd’hui, notre chiffre d'affaires dépasse le million d’euros sur la première année et nous avons livré 18 860 colis, sans investissement marketing. Un partenariat fort avec le groupe Mondadori devrait booster notre visibilité dès février 2017.

Nous venons de lancer notre activité BtoB sous le nom de Mayassistant. En effet, avec un taux de conversion à 20% (Vs 4% pour Amazon), un taux de retour produit de 1% (Vs 35% marché) et un taux de ré-achat de 84% (Vs 35% marché), notre solution est une réponse aux difficultés du commerce en ligne. C’est pourquoi de nombreuses marques nous ont incités à développer une offre d'assistant shopping en marque blanche: un plug & play qui leur permettrait, à elles aussi, de créer une relation client forte. En phase de test, nous serons prêts à la déployer début 2017, avec pour objectif de représenter 50% du chiffre d'affaires en 2017. Nous préparons une levée pour fin 2017. Cela nous permettra d’investir en marketing, mais aussi et surtout de recruter afin de déployer rapidement notre solution B to B –essentiellement des développeurs et des commerciaux. 

Quels sont vos enjeux?

Notre réel challenge est de déployer rapidement et massivement notre solution BtoB. En effet, nous répondons aux besoins de tous les sites marchands. En croissance et attractif, le marché du e-commerce est très concurrentiel. Notre conviction est que l’émotion pousse à l’achat et que l’expérience fait vendre. Notre solution permet aux sites marchands d’offrir une expérience d’achat émotionnelle, ce qui se traduit économiquement par un taux de conversion et un taux de réachat largement supérieur à la moyenne haute traditionnelle. Nous travaillons actuellement sur la duplication de notre solution pour pouvoir l’implémenter dès mars 2017 à faible coût sur tous les sites Internet. Une fois les POC installés, nous préparerons une levée pour janvier 2018 afin de pouvoir embaucher davantage.

Qui sont vos concurrents?

La marketplace mode Menlook avec sa solution «My Personal Shopper» est notre concurrent principal sur la partie BtoC. Ils offrent à leur client la possibilité de demander gratuitement à des experts une sélection personnalisée. Nous nous différencions sur le service que nous apportons en ligne, en offrant à nos clients la possibilité de consommer différemment. L’accompagnement de nos assistants shopping va plus loin, et notre chat en ligne permet une interaction et une relation forte entre notre équipe et nos clients. L’accès aux assistants shopping via notre chat en ligne renforce la sensation d’immédiateté. Grâce à notre outil back-end de traitement des données, nous pouvons développer une connaissance très fine et précise du profil client, et donc leur apporter une réponse 100% personnalisée. 

[tabs][tab title= »Wishibam : Les données clés »]

Fondatrice : Charlotte Journo-Baur

Date de création : 11 novembre 2015

Levée de fonds : 1,5 million d'euros par La Compagnie de Phalsbourg

Siège : Paris

Capital : 13.500 euros

[/tab] [/tabs]

Lire aussi: Face à LeBonCoin et Facebook Marketplace, BrocanteLab lève 3 millions d’euros pour s’imposer sur le marché de la brocante en ligne

[tabs] [tab title= « La Semaine thématique retail: »] FrenchWeb organise une semaine dédiée à la thématique retail (#FWretail). Vous retrouverez toute la semaine (portraits, interviews, études…). [/tab] [/tabs]

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This