ActualitéBusinessDistributionStartupStartup du jour

[FW Radar] Moneytime, la solution pour digitaliser les commerces de proximité

Lancée en avril 2017 par Haim Berkovits et Gil Benittah, Moneytime est une application de livraison des commerces de proximité.

Plus de détails avec Esther Flak, Digital Marketing Manager de Moneytime.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Esther Flak, Digital Marketing Manager de Moneytime: Aujourd’hui, les consommateurs s’attendent à de la qualité et de l’immédiateté. Tout doit pouvoir être accessible en un clic. Pourtant, la livraison des courses à domicile reste rare et limitée aux hypermarchés, alors que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à promouvoir les bienfaits du local et du circuit court. Mais dans les faits, chaque jour, des commerces locaux ferment à cause de la concurrence des hyper et des géants d’Internet. Moneytime résout ce problème en proposant un service de livraison pour tous les commerces de proximité. A travers la création d’un site vitrine sur l’application, les commerces se digitalisent et il est possible de faire ses courses dans l’endroit désiré sans bouger de son fauteuil.

Quelle est votre proposition de valeur?

La proposition de valeur est quadruple. Pour les utilisateurs, Moneytime représente un gain de temps, une plus grande tranquillité d’esprit et la satisfaction de profiter de la qualité des produits des petits commerçants. Ils découvrent en plus de nouveaux commerçants dans toute la ville. Notre start-up s’occupe également de la livraison de colis et de services de conciergerie.

Pour les livreurs, notre plateforme signifie un complément de revenus et une totale liberté de travail.

Pour les commerçants, nous offrons un accès à l’univers du digital, une plus grande visibilité pour les consommateurs, une zone de chalandise élargie, une augmentation du Chiffre d’Affaires et un outil de gestion de commandes.

Enfin, pour les collectivités locales, nous permettons de renforcer les petits commerces. Grâce aux données collectées sur les habitudes de consommation, ils peuvent cibler au mieux les besoins des différents segments de population.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous nous adressons à une population urbaine, connectée et avec peu de temps à disposition. Une population qui préfère néanmoins la pizza de l’artisan à l’industrielle, qui aime les produits locaux et qui pense qu’il faut acheter des fleurs 5 minutes avant le dîner, ou qui se retrouve à court de couches mais ne peut pas se déplacer.

Ces utilisateurs sont exigeants, ils veulent un service rapide, de confiance et peu cher. Pourtant, comme 45% des Français, ils seraient prêts à payer plus cher pour être livrés.

Du côté commerçants, nos utilisateurs vont des artisans locaux à des chaînes modestes. Ils couvrent tous les secteurs d’activités comme l’alimentation, la restauration, la mode, la santé, l’optique ou la téléphonie et ont tous le même désir d’être accessibles partout pour leurs consommateurs et de rayonner sur toute la ville et non plus sur un quartier seulement.

Quel est votre plan de développement?

Nous avons lancé l’application à Paris en septembre 2017 et nous avons actuellement plus de 150 timers (les coursiers) et 300 commerçants partenaires à Paris et en banlieue. Pour les mois à venir, notre objectif et de renforcer notre flotte de timers et de fidéliser les consommateurs. Nous voulons ensuite nous implanter dans d’autres villes, puis à l’international.

Le produit est amené à évoluer avec le développement du service en API et la création d’un logiciel de caisse propre à notre start-up.

Sur le plan de la croissance, nous sommes amenés à recruter une équipe de développeurs.

Quels sont vos enjeux?

Notre enjeu est de digitaliser les commerces de proximité et de leur rendre leur rôle d’acteurs à part entière de la ville et de la communauté. Créer du lien social, rendre tous les biens de consommation accessibles a tous en quelques minutes et repenser le quartier, la ville de demain est notre ambition.

Notre but est également de se positionner sur le marché car nous constatons une forte traction dans ce sens.

Notre objectif est de lever des fonds au premier semestre 2018 pour accélérer le développement et se positionner sur de nouvelles villes.

Qui sont vos concurrents?

Aujourd’hui le marché de la livraison est en plein essor. Pour ce qui est du marché de la food, nos concurrents sont donc surtout Deliveroo et Uber Eats. Pour la partie colis, nous sommes confronté à Stuart, et Glovo pour les courses.

Les coursiers classiques peuvent être considérés comme nos concurrents, même si l’activité est au final très différente.

Notre point différenciant est la dimension de digitalisation des petits commerces. Plus qu’un service classique de livraison, nous sommes un outil d’accompagnement des commerces de proximité et un service a 360 degrés avec de la Food, de la conciergerie, des colis et des courses pour les utilisateurs.

Les données clés:

  • Fondateurs : Haim Berkovits et Gil Benittah 
  • Date de création : avril 2017
  • Levée de fonds : 1,5 millions par des investisseurs privés: Michel Ohayon, ThierryOhayon, Raphaël Harari, SCI GT IMMO, Britt Invest, MT Angels SCS et Denis Gihan
  • Siège : Paris
Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This