ActualitéActualité Start Me UpBusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & CommunicationStart Me UpStartup

Group dating: Smeeters lève 300 000 euros

La start-up parisienne Smeeters vient de boucler un premier tour de financement. L’entreprise a réuni 300 000 euros auprès d’une dizaine d’entrepreneurs privés, dont deux business angels qui auraient contribué à hauteur de 225 000 euros. Leurs noms ne sont pas communiqués.

Fondée en janvier 2013, Smeeters propose un modèle de « group dating » et une prise en charge complète de l’organisation de la rencontre. Smeeters organise « plusieurs milliers de soirées chaque mois » à 15 euros par groupe pour la soirée. La jeune société ne communique  pour autant pas sur ses revenus. L’entreprise est actuellement dirigée par Laure De la Rivière, 29 ans.

Dans le secteur très concurrentiel du dating, Smeeters cherche à se démarquer des acteurs traditionnels comme Meetic, eDarling ou Adopteunmec.com en proposant des rencontres entre deux groupes de trois amis de même sexe, dans un cadre « décomplexé ». Le matching s’opére via l’application Facebook Connect.

Smeeters

« En nous appuyant sur l’API de Facebook, nous nous assurons de provoquer des rencontres entre personnes compatibles » explique Till Lefebvre, l’un des 4 co-fondateurs du site, diplômé de l’ESSEC. « Notre équipe valide ensuite la soirée pour apporter une touche humaine. Le lieu et le nom des participants ne sont dévoilés que la veille de la rencontre. » ajoute-il.

Disposant d’un capital social de 40 000 euros, Smeeters emploie actuellement 6 personnes, toutes rassemblées à Paris. Parmi elles, une londonienne et un berlinois. La start-up opère à distance dans 4 pays, en France, en Allemagne, en Angleterre et en Australie. « Nous nouons des partenariats directs avec des bars pour proposer des lieux agréables et atypiques à nos clients » indique le co-fondateur de Smeeters.

Le catalogue compte une quinzaine de références à Lyon, Berlin et Sydney, et deux fois autant à Paris et à Londres. « Nous proposons à nos utilisateurs de se laisser surprendre » ajoute Till Lefebvre. La jeune société envisage d’utiliser les premiers fonds pour se développer rapidement dans d’autres villes françaises, mais aussi à l’international. « Nous nous implanterons bientôt en Espagne et en Italie » conclut Till Lefebvre.

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Group dating: Smeeters lève 300 000 euros
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?