Actualité

Trump interdit aux télécoms américaines de se fournir auprès d’entreprises étrangères à risque

AFP

Le président américain Donald Trump a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure ciblant la Chine en pleines tensions commerciales avec Pékin. M. Trump a déclaré une « urgence nationale» pour prendre ce décret, s’appliquant notamment au géant chinois Huawei.

Un abus de pouvoir ?

Cette mesure est justifiée par la Maison Blanche par le fait que des « adversaires étrangers exploitent de façon croissante des vulnérabilités dans les services et les infrastructures technologiques de l’information et de la communication aux Etats-Unis». Le décret présidentiel assure répondre aux « actes malveillants favorisés par internet, dont l’espionnage économique et industriel au détriment des Etats-Unis et de sa population». Interrogées sur l’éventualité de l’adoption à Washington d’un tel décret, les autorités à Pékin avaient préalablement dénoncé un abus de pouvoir visant selon elles à écarter les entreprises chinoises du libre jeu de la concurrence.

« Cela fait un certain temps que les Etats-Unis abusent de leur puissance nationale pour jeter de façon délibérée un discrédit sur les entreprises chinoises et les refouler ainsi à tout prix, ce qui n’est ni juste, ni respectable», a commenté Geng Shuang, un porte-parole de la diplomatie chinoise. Il a accusé Washington de recourir au « prétexte de la sécurité nationale» pour empêcher les entreprises chinoises d’investir et de prendre des parts de marché aux Etats-Unis. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Trump interdit aux télécoms américaines de se fournir auprès d’entreprises étrangères à risque
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages